Le cœur de la célébration de ‘Hanouccah consiste à partager la lumière avec d’autres personnes qui ne la connaissent pas. Quel meilleur moment ou endroit pour célébrer que la cérémonie d’inauguration du nouveau Beth ‘Habad à North Dade, en Floride.

 

L’inauguration du Beth Habad de North Dade, en Floride, dirigé par Le Rav Moché Kievman et son épouse Layah, commencera avec une course d’obstacles, un jeu de laser, un château gonflable et d’autres activités amusantes. L’inauguration aura ensuite lieu, suivie de l’allumage de la Ménorah et de beignets frais. Les adultes comme les enfants se joindront aux nombreux dignitaires et dirigeants communautaires pour passer un moment agréable et divertissant pour tous.

Pour garantir la sécurité de tous, les événements se dérouleront tous en plein air, avec suffisamment d’espace pour que les participants soient socialement distants. L’événement sera également retransmis en direct sur JewishFlorida.news afin que tous ceux qui ne pourront pas se rendre à l’événement puissent participer à la fête depuis chez eux.

Cette année, les parades de Ménoras Mobiles organisées par le Beth Habad verront plus de 7 000 voitures surmontées de Ménoras prendre la route, apportant le message d’espoir et de joie de ‘Hanouccah à travers la ville et dans les quartiers résidentiels, permettant aux familles de partager en toute sécurité la joie et la lumière de ‘Hanouccah avec fierté. Les centres ‘Habad du monde entier ont préparé plus de 32 millions de bougies de ‘Hanouccah, plus de 1 millions de kits de Ménorah et 2,5 millions de guides de la Fête en 17 langues.

Sans oublier le fameux allumage intercontinental par satellite, organisé par le Beth Loubavitch de Paris, qui aura lieu en direct sur tous les sites Habad, dimanche soir 28 novembre, depuis Paris, Jérusalem et New York, dans le bureau du Rabbi.

La fête de ‘Hanouccah est connue pour le miracle de la Ménorah qui a eu lieu dans le Temple, mais le nom de cette fête vient du mot Hanoukat Habayit (littéralement « inauguration de la maison »), car il s’agissait de la nouvelle inauguration du Temple, après son occupation par les Grecs. ‘Hanouccah vient également du mot ‘Hinou’h, qui signifie éducation. Au cours de cette fête, nous sommes censés réunir nos familles et éduquer nos enfants et nous-mêmes sur les miracles accomplis pour nous de manière constante. En plus de rappeler les miracles originaux de ‘Hanouccah, nous rappelons à nos familles les histoires familiales personnelles que nous avons tous, et qui nous ont amenés là où nous sommes aujourd’hui.

Ce n’est donc pas une coïncidence si la cérémonie d’inauguration du nouveau Beth ‘Habad est prévue le dimanche 28 novembre, veille de ‘Hanouccah.

‘Hanouccah, connu sous le nom de Fête des lumières, commence cette année dimanche soir 28 novembre et se termine lundi soir 6 décembre. ‘Hanouccah rappelle la victoire d’un peuple juif militairement faible sur les Grecs qui avaient envahi l’ancien Israël et cherchaient à imposer des restrictions au mode de vie juif et à interdire la liberté religieuse. Ils ont également profané et souillé le Temple et les huiles pures préparées pour l’allumage de la Ménorah, qui faisait partie de l’office quotidien. Lors de la reprise du Temple, une seule fiole d’huile non souillée a été trouvée, suffisante pour brûler un seul jour, mais elle a miraculeusement duré huit jours.

En commémoration, les Juifs célèbrent Hanouccah pendant huit jours en allumant un candélabre à huit branches appelé Ménorah. Aujourd’hui, des personnes de toutes confessions considèrent cette fête comme un symbole et un message du triomphe de la liberté sur l’oppression, de l’esprit sur la matière, de la lumière sur les ténèbres. Cette année, l’allumage de la Ménorah a lieu en reconnaissance du besoin crucial d’un message d’espoir pendant une période si difficile pour beaucoup. La Ménorah est un symbole de lumière et d’espoir pour nous aujourd’hui, au milieu des défis de la pandémie, comme elle l’a fait pour les générations qui nous ont précédés. Les flammes de la Ménorah brillent dans la nuit, nous rappelant que même face à une grande obscurité, une petite lumière peut tout dissiper. Un acte supplémentaire de bonté et de gentillesse, un autre acte de lumière, peut faire toute la différence.

%d blogueurs aiment cette page :