Le banquet vituel en live de la Convention Internationale des émissaires du Rabbi avec des discours inspirants, des hommages aux victimes du Covid-19, des productions vidéo émouvantes et de la musique.

La résilience de la vie juive au milieu de la dévastation provoquée par la pandémie mondiale du coronavirus sera le thème principal du Kinous de cette année, qui est le remplaçant virtuel du banquet de gala qui clôt chaque année la convention internationale des Chlou’him du Rabbi.

L’événement, qui sera diffusé en direct à 13 heures le dimanche 15 novembre 2020, soulignera le travail accompli par les Chlou’him pendant la pandémie de coronavirus en cours pour relever les nouveaux défis posés par l’urgence mondiale et pour poursuivre sa mission de servir chaque juif, une mission qui leur a été confiée par le Rabbi, dont la vision et le leadership continue de nous guider.

L’événement s’ouvrira avec un discours d’introduction du Rav Moshe Kotlarsky, directeur du Kinus et vice-président de Merkos, qui accueillera les téléspectateurs du monde entier.

L’événement soulignera le dévouement des Chlou’him du monde entier pendant cette période difficile, y compris une histoire d’espoir mettant en vedette le Rav Mendel Cohen de Marioupol, en Ukraine, et la famille Wolff de Hanovre, en Allemagne. Le Rav Yehuda Krinsky, président de Merkos, prendra également la parole. Un  Dvar Torah sera donné par le Rav Yossef Rosenblum de Pittsburgh, PA.

Les intermèdes musicaux seront dirigés par Avremi G. et Nochi Krohn et mettra en vedette le chanteur Eli Marcus.

L’événement comprendra une allocution de l’avocat Nathan Lewin, dont les efforts de plusieurs décennies pour défendre le droit de placer la Menorah dans la sphère publique sont peut-être plus pertinents que jamais au milieu de l’antisémitisme croissant .

Le discours liminaire sera prononcé par le Rav Mendel Kalmenson, qui dirige le Beth Habad of Belgravia à Londres et est l’auteur de nombreux ouvrages explorant l’approche du Rabbi, notamment Seeds of Wisdom I et II, A Time to Heal et, plus récemment, Positivity Bias.

Chaque année, le banquet de la convention prend du temps pour se souvenir des émissaires décédés au cours de l’année précédente. On se souviendra également des milliers de victimes juives de la pandémie dans le monde, avec des vœux de prière que le monde ne connaisse plus la douleur.

Un point culminant du banquet annuel est l’appel nominal, dirigé par le Rav Kotlarsky, qui met en évidence l’expansion du réseau des Chlou’him dans le monde et célèbre l’ouverture de centres dans de nouveaux pays et régions. Ce sera particulièrement émouvant cette année avec l’ajout de plus de 100 nouveaux jeunes couples Chlou’him dans des dizaines de nouveaux centres Habad à travers le monde.

 

 

 

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.