A la demande des autorités chinoises, le Rav Dubi Hennig, Chalia’h du Rabbi à Chengdu, en Chine, a du quitter son lieu de résidence avec sa famille, après huit années de Chli’hout.

Les Philippines ont signalé le décès sur leur sol d’un Chinois originaire de Wuhan. Le nombre d’infections en Chine dépasse désormais 14 000. Chaque jour, le macabre décompte se poursuit. Avec l’annonce, dimanche 2 février, de 45 décès supplémentaires directement liés au nouveau coronavirus, le bilan de l’épidémie en Chine dépasse désormais 300 morts, tandis qu’un homme est mort aux Philippines, le premier décès en dehors de la Chine.

Comment allez vous?
Nous avons du quitter Chengdu, dans la province de Ssuan. L’espace aérien sera complètement fermé demain et il restera 12 personnes dans la communauté, dont la plupart ne peuvent pas partir car elles ont des animaux domestiques qui ne peuvent pas prendre l’avion ou ils ont un membre de famille chinois.

Nous avons laissé quelqu’un de la communauté qui va s’occuper de tout le monde. Nous avons des masques et une grande quantité pour tout le monde.

Les gens n’ont pas quitté leurs animaux de compagnie? Etonnant.

Oui en effet.

Qui sont les 12 personnes qui sont là? Des Chlou’him? Des voyageurs?

Les gens qui vivent dans la région. Nous avons une communauté d’environ 300 personnes et presque tout le monde a quitté le pays. Les 12 restent parce qu’ils ne peuvent quitter leur travail et leurs familles.

Quelle est l’ambiance générale à Chengdu?

A Chengdu, la situation empire de jour en jour. Je ne peux décrire ma reconnaissance pour les autorités chinoises. Ils se sont inquiétés pour chacun de nous. Surtout pour les occidentaux, ils ont distribué des dépliants en anglais, et ‘ont pas ménagé leurs efforts pour rassurer tout le monde. Ce sont eux qui nous ont encouragé à quitter la Chine jusqu’à que la situation se stabilise.

Et vous êtes en route pour Israël?

Nous sommes en route vers la Terre Sainte.

Les membres de votre famille viennent en Israël avec vous?

Bien sûr, je viens avec ma femme et mes enfants.

Selon vous, en Chine, publie-t-on les chiffres réels du nombre de décès dus au virus?

Je ne sais pas, mais cela n’a pas d’importance. La situation est évidemment déjà très inquiétante.

Publicités
WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG