Les tâches du Sholom Menachem Mendel Simpson, un des secrétaires du Rabbi, comprenaient la dactylographie de la correspondance basée sur la dictée et les notes que le Rabbi lui fournissait. Beaucoup de ces lettres ont été publiées dans le Igurot Kodech. Depuis trois ans, suite à son décès, son fils a récupéré ces archives.

Il y a deux semaines, alors qu’il classait certaines lettres, il remarqua entre deux dossiers, une lettre adressée en 1979, Il y a 43 ans, au Rav Haim Mellul, aujourd’hui Chalia’h à Créteil, qui n’avait jamais été postée.

Son fils, qui était venu pour le Kinous Hachlou’him se demandait comment il allait trouver le Rav Mellul parmi les milliers de Chlou’him venus à Crown Heights.

Chabbat matin, le fils du Rav Mellul rencontre le fils du Rav Simpson au Mikvé (qui était son élève) et lui dit que son père avait trouvé une lettre du Rabbi adressée à son père.

Lundi matin, le Rav Mellul reçoit un appel téléphonique de son fils, qui lui demande s’ il peut venir avant 11h00, en urgence, chez le Rav Simpson pour récupérer la lettre du Rabbi. Le Rav Simpson devant quitter Crown Heights pour prendre un avion.

Le Rav Mellul prend immédiatement un taxi pour Crown Heights, et après de nombreux embouteillages, arrive chez le Rav Simpson à 10h58. Le Rav Simpson, qui se trouvait sur le palier de sa porte avec sa valise, lui remit la lettre du Rabbi.

Dans cette lettre, qui avait été écrite par le Rabbi le 15 Kislev 5739-1979, le Rabbi explique l’importance des dates hassidiques du 10 Kislev et du 19 Kislev. Il souligne que l’on doit entrer dans une nouvelle époque et commencer quelque chose de nouveau.

Puis à la fin de la lettre, après la signature, le Rabbi rajoute  « Mipné Siba, Nitakev Chiloua’h Hami’htav », « pour une certaine raison la lettre arrive en retard » et le Rabbi précise que tous les enseignements mentionnés dans cette lettre concernent tous les jours du mois de Kislev, la conclusion des jours de Hanouccah, plus particulièrement le jour de « Zot Hanouccah » et que tout cela se fasse avec empressement ».

Ensuite le Rabbi écrit « Mi’htavo Nitkabel » « j’ai bien reçu sa lettre ». Le Rabbi rajoute à la main un « Youd » dans Mi’htavo et un « Vav » dans « Nitkabel » pour préciser « Mi’hatvav Nitkablou » « ses lettres (au pluriel) ont été reçues », tout ce passage étant souligné à la main par le Rabbi.

Le Chabbat suivant, de retour à Créteil, le Rav Mellul a  étudié cette lettre du Rabbi avec tous les fidèles du Beth Habad. Ce qui a suscité un grand enthousiasme parmi les présents. En effet, chacun s’est senti concerné par cette lettre providentielle adressée à leur Chalia’h après 43 ans.

Dans la semaine, la décision a été prise d’organiser un voyage d’une semaine chez le Rabbi pour la période du 10 Kislev, puisque toutes les restrictions concernant les vols vers les Etats Unis étaient maintenant levées.

Cette lettre est bien un témoignage vibrant que le Rabbi continue à s’adresser à chacun d’entre-nous, au-delà des limites du temps.

 

Lettre Rebbe 5739 (haim mellul)

 

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :