WHATSAPP POUR ENVOI DE PHOTOS UNIQUEMENT : 00972 587 358 770 [email protected]

Au moins 7 personnes ont été touchées par un véhicule palestinien près du carrefour d'Ofra. Une femme enceinte de 21 ans a été grièvement blessée, deux hommes ont été légèrement blessés et quatre autres ont été légèrement blessés. Les soldats des FDI présents à proximité ont riposté en tirant sur le véhicule suspect qui s'est enfui.

Ynetnews

Au moins sept personnes ont été blessées dimanche par un coup de feu tiré par un véhicule palestinien près du carrefour d'Ofra, dans le Shomron : une femme enceinte de 21 ans a été grièvement blessée; son mari, une autre victime et quatre adolescents de 16 ans ont été légèrement blessés.

Les coups de feu ont été tirés sur des civils israéliens qui ont pris part à une cérémonie d'allumage de bougies à la mémoire d'une victime d'un accident de voiture, à une gare routière près du carrefour. Les soldats de Tsahal présents à proximité ont riposté en tirant sur le véhicule suspect qui s'est enfui.

Les troupes de Tsahal sont actuellement en train de fouiller la région. Le commandant de la division de Judée et Samarie, Le général Eran Niv est présent sur les lieux.

Une première enquête a révélé que 15 minutes après le début de la cérémonie d'allumage des bougies, un véhicule palestinien est arrivé à l'entrée d'Ofra, près de l'arrêt de bus situé sur la route 60. Un terroriste assis dans le véhicule a ouvert le feu sur les Israéliens à l'arrêt de bus. Une force de Tsahal qui se trouvait à proximité a tiré sur le véhicule et a apparemment réussi à le frapper avant que le terroriste ne parvienne à s'échapper.

A 21h25, des membres du personnel médical du MDA, avec l'aide du corps médical de Tsahal, ont soigné les victimes, qui ont ensuite été évacuées vers des hôpitaux de Jérusalem.

La femme enceinte, gravement blessée par balle au haut du corps, et une autre victime, un homme de 21 ans légèrement blessé, ont été évacuées vers le centre médical Shaare Tsedek. Le docteur Alon Schwarz, chirurgien en traumatologie au centre médical Shaare Tsedek, a déclaré que les médecins avaient accouché du bébé de la jeune femme et l'avoir admis dans l'unité de soins intensifs néonatals. La jeune femme a perdu beaucoup de sang, ajoute le docteur, sa vie est toujours en danger.

Les autres victimes, quatre adolescents de 16 ans légèrement blessés, ont été évacuées vers le centre médical Hadassah.

Les forces de Tsahal sont arrivées à Silwad, un village palestinien située à proximité, et ont confisqué des caméras de sécurité aux entreprises locales. Silwan, qui est affilié au Hamas, abrite le clan Hammad, une famille de Cisjordanie qui entretient des liens les plus étroits avec l'organisation terroriste.

"Nous avons entendu des coups de feu et avons immédiatement couru vers l'unité de soins intensifs. Nous sommes arrivés sur les lieux et avons vu une femme âgée de 21 ans consciente, allongée sur le sol d'une blessure par balle et un homme de 21 ans victime de plusieurs coups de feu", ont déclaré Benzi Glick, paramédical, et l’aumônier de MDA Betzalel Ben Hamu.

"Nous leur avons fourni un traitement médical vital et les avons évacués à l'hôpital tout en arrêtant le saignement. L'état de la femme était critique et instable, et celui de l'homme était modéré et stable. Nous avons soigné un autre homme blessé dans un état modéré ", ont-ils ajouté.

Selon Shalom Galil, membre du personnel paramédical du MDA, "quatre adolescentes de 16 ans - deux filles pleinement conscientes et deux garçons blessés au membre - ont été initialement soignées et ont été évacuées par ambulance à l'hôpital.

Le Conseil Yesha - une organisation de conseils municipaux des implantations en Cisjordanie - a appelé Netanyahou "à renforcer la sécurité, la construction et la réglementation des colonies".

Lors de son exposé aux membres de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset le mois dernier, Nadav Argaman, directeur du Shin Bet, a averti que le calme relatif en Cisjordanie était "trompeur", car "le Hamas s'efforce de mener des attaques terroristes à l'intérieur et à partir de Judée et Samarie. "

Argaman a ensuite expliqué que "Au cours de la dernière année, nous avons réussi à déjouer 480 attentats, y compris 219 cellules du Hamas et 590 attaquants isolés. Ces chiffres indiquent que le terrorisme bouillonne sous la surface."

 

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP