Les jeunes campeurs ont traversé un an et demi de guerre en Ukraine et vivre à Kharkiv près de la ligne de front n’a pas été facile. Avec les écoles en ligne et les sirènes retentissant toute la journée, avoir un camp à Kharkiv semblait être un rêve impossible. Cependant, grâce au soutien de la communauté juive de Kharkiv sous la direction du Chalia’h, le Rav Moché Moskovitz, et à l’aide de JRNU, ce rêve est devenu réalité ! Le camp a été rempli de deux semaines d’excursions, de sports, de natation, d’apprentissage, d’arts et d’artisanat, et de beaucoup de plaisir.

Anya, qui s’était inscrite pour obtenir de l’aide humanitaire et des colis alimentaires de la synagogue, a rapidement organisé pour que ses filles soient prises en charge par les bus du camp le lendemain matin après avoir vu des enfants excités courir partout. Paulina et Arina ont eu une expérience incroyable, apprenant pour la première fois ce qu’est Chabbat, comment dire des bénédictions, et pour la première fois depuis le début de la guerre, elles ont pu se détendre, partir en excursion et se faire de nouveaux amis.

Nissim a convaincu son ami Arsen de le rejoindre au camp et ils se sont bien amusés ensemble. Le moment le plus spécial a été lorsque Arsen a mis des Téfilines pour la première fois. Les campeurs ont même aidé à emballer des centaines de colis alimentaires et les ont distribués dans toute la ville.

Lors du dernier jour, les campeurs ont écrit une lettre au Rabbi, priant tous pour que la guerre prenne fin et qu’il y ait la paix. Toutes les lettres seront emmenées à l’Ohel avec les prières spéciales de ces jeunes enfants à Kharkiv, priant pour une nouvelle année de seulement du bien.

Un grand merci aux directeurs du camp, le Rav Yaakov et Miriam Yakimenko, et aux responsables des divisions des filles et des garçons, Sheina Moskovitz et Sholom Ber Moskovitz, pour avoir aidé à réaliser le rêve du Camp Gan Israël à Kharkiv.

 

 



































%d blogueurs aiment cette page :