Farbrenguens du Rav Chmouel Azimov 1984 et 1985

 

Le 18 Nissan 5638 (1878) Rabbi Lévy Yits’hak, le père du Rabbi, est né à Pédrovnah en Biélorussie. Fils de Rabbi Barou’h Schnéour et de la Rabbanit Zelda Ra’hel, il était l’arrière-arrière petit fils du troisième Rabbi de Loubavitch, Rabbi Mena’hem Mendel, le Tséma’h Tsédek.

En 1900, Rabbi Lévy-Yits’hak épouse la Rabbanit ‘Hannah Yanovsky dont le père Rabbi Méir Chlomo est alors le Rav de Nikolaïev, grande ville du sud de l’Ukraine. C’est là que naît en 1902 leur fils aîné, Mena’hem Mendel, le futur Rabbi de Loubavitch.

A l’âge de trente-deux ans et en dépit d’oppositions acharnées, Rabbi Lévy-Yist’hak est élu Rav, conjointement avec le Rav Gelman, par la communauté de Yékatrinoslav (aujourd’hui Dnipropetrovsk). Il prend ses fonctions dans un climat d’antisémitisme exacerbé qui se traduit par de nombreux pogroms.

1917: les bolchéviks s’emparent du pouvoir et la nouvelle URSS s’engage rapidement dans une politique d’éradication des religions. Dès les années 1919-1920, des mesures visent spécifiquement le judaïsme. Assumant seul la fonction de Rav avec le décès du Rav Gelman en 1921, Rabbi Lévy-Yits’hak ne plie pas. A visage découvert, il résiste.

C’est dans la nuit du 9 Nissan 5699 (1939) qu’il est finalement arrêté par les sbires du NKVD, la redoutable police politique stalinienne. Un de ses compagnons d’infortune, incarcéré comme lui à la prison de Kiev, le Rav Aharon Yaacov Diskin, a pu témoigner : « Le Rav Lévy-Yists’hak n’avoua rien! Il ne signa pas son acte d’inculpation. Avec une force extraordinaire, il subit les souffrances et ne se courba pas! ».

Rabbi-Lévy-Yts’hak est condamné à l’exil dans un village perdu du Kazahkstan infesté de moustiques où tout, jusqu’au sol des habitations est éternellement boueux, où il s’agit, jour après jour, de survivre au milieu des pires difficultés. Le 20 avril 1944, à la suite d’intenses démarches, il peut quitter cet enfer pour s’installer à Alma-Ata (aujourd’hui Almaty). Cette grande ville du Kazahkstan abrite alors une importante communauté juive qui l’accueille chaleureusement et au service de laquelle il se met immédiatement. Mais, c’est déjà trop tard. Rongé par tant d’épreuves, il quitte ce monde le 20 Av 5704 (1944).

 

Visite de la tombe de Rabbi Levi Itshak Schneerson à Almaty

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG