Un nouveau projet de création d’un Beth ‘Habad aux Seychelles est à l’étude, a annoncé hier soir le responsable des Chlou’him ‘Habad à New York, le Rav Mendy Kotlarsky, à la suite d’une récente candidature. Dans les prochains jours, le  Rav Shlomo Bentolila, Chalia’h du Rabbi en Afrique centrale s’envolera pour les Seychelles afin d’inspecter et chercher un endroit approprié dans la capitale Victoria.

 

Les Seychelles sont un archipel de 115 îles situé dans l’océan Indien, au large de l’Afrique orientale. Victoria est la capitale des Seychelles, située sur l’île granitique de Mahé. Bien que cela puisse sembler étrange de ne pas simplement le mettre dans l’île, Victoria a suffisamment de charme pour exiger sa propre inscription sur une liste de lieux incontournables. La ville, qui compte moins de 30 000 habitants, est le centre de la culture seychelloise.

De nombreux Israéliens se sont récemment rendu aux Seychelles, qui sont devenues presque la seule destination touristique qui ne nécessite pas de quarantaine à l’entrée et au retour en Israël. Mais les touristes juifs pratiquants rencontrent des problèmes car il n’y a pas d’habitants juifs, de rabbin ou de synagogue. De plus, il n’y a pas de restaurant casher ou de nourriture casher dans les hôtels et les marchés, à l’exception de fruits tropicaux et de poissons.

Lors d’une visite d’une délégation de blogueurs d’Israël, la directrice du marketing du Conseil du tourisme du STB des Seychelles, Christina Cecil, a soulevé le problème des touristes israéliens pratiquants. Elle a soulevé les aspects de l’observance de la cacherout et du Chabbat et le besoin de prières dans un minyan des touristes isréliens, avec l’intention de résoudre ce problème.

 

Yaacov Maor 

 

Yaacov Maor, un homme d’affaire israélien pratiquant qui voyage souvent dans cette archipel, lui a dit que le mouvement ‘Habad pouvait parfaitement faire le travail à leur place, avec des services de restauration casher envoyés aux hôtels sur réservation. Il s’est avéré qu’aux Seychelles, personne n’avait entendu parler des Beth Habad. «Je lui ai parlé des activités des Beth Habad au Népal, en Inde et ailleurs, et leur impact sur le tourisme juif», dit Maor. «Elle a alors montré un grand intérêt. Par conséquent, je lui ai proposé de servir de médiateur entre elle et les responsables Habad à New York ».

Au retour de la délégation en Israël, Yaacov Maor a appelé le Centre Chabad World Shluchim et a signalé la nécessité d’envoyer un Chalia’h ‘Habad aux Seychelles, et la volonté des autorités du tourisme d’aider à son installation et l’ouverture d’un Beth ‘Habad. Le Rav Mendy Kotlarsky a promis de vérifier. Il y a quelques jours, le Rav Kotlarsky a déclaré qu’une discussion avait eu lieu avec la direction du centre des Chlou’him sur la possibilté de créer une structure appropriée pour l’établissemnt d’un Beth ‘Habad à Victoria.

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars