Je fais réponse à votre lettre dans laquelle vous me décrivez votre comportement et ce qui, pour l’heure, n’est pas satisfaisant.

En pareil cas, la solution est donnée par plusieurs de nos saints livres. Il ne faut pas s’approfondir, ne pas méditer longtemps au caractère négatif de votre situation.

Vous devez mettre en pratique l’enseignement de notre saint maître, selon lequel “ une action est préférable à mille plaintes ”.

Une action appartenant au domaine de la sainteté n’est pas un bond en avant, d’une extrême à l’autre. Une telle manière d’agir ne peut avoir qu’un caractère exceptionnel.

Il faut, bien au contraire, avancer d’une manière progressive, ainsi qu’il est dit : “ Je le renverrai peu à peu ”. Il en est de même pour l’étude de la Torah, qui consiste à accumuler progressivement des connaissances. Il est clair que cette attitude doit être adoptée avec la plus grande détermination.

Il faut regretter profondément le passé entêté, se renforcer dans les domaines où vous avez constaté hier une amélioration. On obtient, de cette façon, l’enthousiasme permettant d’accomplir tout cela et l’on se prépare à l’ajout de demain. On pourrait objecter que ce chemin est particulièrement long. Néanmoins, il a déjà été qualifié de “ long et court ”.

Source : Lettre 5233

À l’initiative du Beth Loubavitch et du Mak’hon Or Ha’Hassidout

👉 Rejoignez le groupe (silencieux) grâce au lien :
https://chat.whatsapp.com/ICq4xI8OAMa4zrByjMfVvI

%d blogueurs aiment cette page :