Liberté – Bechalah
L’édito de Yehuda Israelievitch
C’est enfin arrivé! Nous sortons de l’exil et nous voici devant la mer rouge qui se fend en deux et les eaux se dressent à gauche et à droite pour devenir nos remparts protecteurs.
Le Midrash Raba nous dit qu’alors que le peuple juif traversait la mer rouge, un événement extraordinaire se produisit: une jeune femme avec son enfant dans les bras tendait la main pour se servir une pomme ou une grenade et le lui donner à manger. Les fruits ont poussé par miracle sur de magnifiques arbres formant une haie d’honneur pour le peuple qui avançait solennellement.
Un Midrash encore: les enfants distribuaient ces fruits aux oiseaux venus se mêler aux harmonies de la Chira.
D-ieu ne change pas les lois de la nature sans raison, la nature est une création céleste bien qu’elle cache de par son aspect physique Sa présence, Il n’en reste pas moins diminué si ce n’est dissimulé.
Ces deux remparts représentent à droite le mérite de la Torah que nous allons recevoir par la suite sur le Mont Sinai, et à gauche les Téfilines -que nous portons sur la main gauche- qui représentent l’acte de connexion avec l’Au-delà par la réalisation de la Mitsva des Téfilines et des autres Mistvot en général.
L’homme dévoile par cela la dimension profonde qui se trouve au fond de son coeur et la révèle par le changement de vie et l’élévation qu’il donne à son quotidien. Le peuple juif s’est révélé à ce moment précis, il causa donc ce miracle. La nature se révéla aussitôt sans processus naturel ..
La graine que nous plantons dans cette terre fertile est l’arbre  qui en sortira. Rien n’est visible mais tout est là, bien présent, et petit à petit, les fruits sortiront, mais l’arbre en lui-même est bien existant, potentiellement dans la graine.
La mer – le minéral – fit pousser des arbres et des fruits  – le végétal – que les enfants offrirent aux oiseaux – l’animal – qui chantaient avec les Bné Israel – l’humain. Leur remerciement à D-ieu, ce chant de gloire au Créateur du Monde, ce monde qui à ce moment-là dévoila sa dimension véritable, sa force divine et son potentiel véritable. Ensemble, dans ce cantique pour Hashem .
Faisons-en de même, révélons notre puissance intérieure et disons merci à D-ieu .
%d blogueurs aiment cette page :