Nous nous trouvons en ce moment durant la période du Omer durant laquelle nous comptons les jours qui nous mènent vers le Don de la Torah.Chaque jour nous comptons et rappelons certaines notions comme Hessed, Gevourah, Tiferet, etc… Que signifient ces différentes notions?

Chaque personne dans ce monde à pour but d’atteindre le  » Chvil Hazahav » la voie d’or, comme le dit le Rambam. Quelle est cette voie d’or?

Chaque personne naît avec un potentiel, une tendance naturelle vers certaines qualités.

Certaines personnes auront comme qualité principale le « Hessed »- la « bonté ».

Ce type de personne se qualifie généralement par une personnalité généreuse, qui aime donner, donner de sa personne, son argent, son savoir, être le premier à aider son prochain. Ces personnes sont généralement joyeuses, joviales, chaleureuses, sympathiques et sont souvent de bons vivants.

D’autres personnes seront plutôt caractérisées par la « Guevoura », la « rigueur ».

Ces personnes seront organisées, honnêtes, strictes, structurées, ponctuelles, sachant utiliser leurs talents pour construire des institutions, des écoles etc…

Un homme, c’est comme une recette de gâteau. Tout ce qui est en lui est bon. Mais pour réussir un bon gâteau, il faut utiliser les bonnes quantités de sa recette.

C’est pourquoi, en hébreu, les qualités et les défauts sont appelées Midot, les mesures. Car tout ce qui est en l’homme est bon, mais il doit savoir utiliser ses qualités dans la bonne direction et dans la bonne mesure. Par exemple, un excès de générosité envers son prochain peut être néfaste si il se fait à son détriment ou au détriment de sa famille. Respecter les limites du temps et de l’espace n’est pas naturel pour ce genre de personne.

Il en est de même pour la Guevoura, une personne trop rigoureuse peut rechercher la rigueur de façon obsessionnelle, au détriment de sa sérénité; Cette rigueur peut le conduire à l’égoïsme, à la colère, au stresse ou à l’anxiété.

Mais alors quel est l’idéal que devons-nous atteindre?

L’idéal se nomme Tiferet, l’harmonie, le juste équilibre entre le Hessed et la Guevoura.

Tiferet se caractérise aussi par le respect. Le respect de soi et le respect des autres. Lorsqu’une personne sait s’apprécier et se respecter, elle sait aussi respecter les autres et atteindre ainsi l’harmonie. Il n’y a pas de mauvais enfants, il y a des enfants qui sont tout simplement  mal dans leur peau.

Lorsqu’une personne réussit à faire la paix avec elle-même, à s’aimer et accepter ses défauts aussi bien qu’elle accepte ses qualités, elle peut alors atteindre la véritable harmonie.

Mais il y a également une deuxième façon d’atteindre l’harmonie et la voici:

Les personnalités d’Avraham et d’Itshak sont des exemples vivant de ce que représentent le Hessed et la Gevourah.Avraham, qui ouvre sa porte aux quatre coins pour accueillir chaque passant et lui offrir de la nourriture matérielle et spirituelle, est le symbole du Hessed, la bonté.

Itshak représente la Gevourah, le service divin le plus rigoureux.Ces deux Patriarches avaient pour but d’atteindre l’harmonie. C’est la raison pour laquelle D. leur donna l’épreuve de la Akeidat Itshak, où l’un comme l’autre étaient prêts à dépasser leur propre nature afin de réaliser la volonté divine et atteindre ainsi l’harmonie.

C’est ainsi qu’Abraham, qui représente le Hessed – la bonté, était prêt à sacrifier son fils, réalisant ainsi un acte de crainte de D.ieu absolu, en contradiction totale avec sa nature, afin  d’accomplir la volonté divine.

Et itshak, qui représente la rigueur, était prêt à donner sa vie concrètement, réalisant ainsi un acte d’amour de D.ieu absolu, en contradiction totale avec sa nature, afin, lui aussi, d’accomplir la volonté de D.ieu de la façon la plus parfaite.

Donc c’est dans cet acte commun d’un père et d’un fils, sublimant à l’unisson leurs propres natures afin de réaliser la volonté divine, qu’Abraham et Its’hak ont pu atteindre, ensemble, le niveau de Tiferet, l’harmonie.

C’est à ce moment là justement que l’on assiste à la naissance de Rivka, la mère de Yaakov, qui sera le troisième Patriarche qui lui possèdera la qualité de Tiferet, l’harmonie.

Le secret se trouve donc dans la Messirout Nefech, le don de soi. Il nous faut être prêts à sortir de notre zone de confort, de nos habitudes, de notre train-train quotidien, dépasser notre nature afin de  découvrir notre extraordinaire potentiel, et atteindre ainsi la sérénité et l’harmonie véritable!

Hodech tov! Leilouy Nichmat Mordehaï Ben Yaakov

Hava Sokol

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars