Assaf Abramovitz était un garçon de 13 ans qui a demandé une bénédiction au Rabbi pour sa Bar Mitsva. Dans sa lettre, il a également demandé pourquoi le Rabbi ne faisait pas son « Aliya » à Erets Israel.

 

Le Rabbi a répondu en lui envoyant une lettre standard pour les  Bar Mitsva, mais y a ajouté le post-scriptum suivant au bas de sa lettre :

PS : En ce qui concerne la question sur l’endroit où un homme doit résider – le facteur décisif ne doit pas être là où il serait le plus agréable et ou le mieux pour lui, mais plutôt où il peut accomplir plus de bonnes actions et où son aide est la plus nécessaire.

Comme dans le cas d’un médecin qui doit établir sa résidence dans un lieu où sa présence est plus utile, et non dans un lieu où il espère avoir une vie plus confortable.

En vérité – chaque individu est censé «guérir» son environnement en y apportant plus de «lumière» et de sainteté. Et en ce qui concerne les Juifs, chacun et chacune d’entre eux a pour mission première, avant tout, d’apporter plus de judaïsme dans son environnement.

La demande de bénédiction sera lue dans un temps propice au lieu de repos de mon beau-père, le Rabbi (précédent), de mémoire bénie.

 

%d blogueurs aiment cette page :