LA DOSE DE RAPPEL RAMENÉE À 3 MOIS
«Dès demain (mercredi), suivant les recommandations de la Haute Autorité de Santé, seront éligibles au rappel les personnes vaccinées depuis 3 mois après la 2e injection», a déclaré le Premier ministre. Ainsi, «45 millions de personnes» sont concernées, a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran.

LA DURÉE DE L’ISOLEMENT BIENTÔT RÉAJUSTÉE
Le gouvernement va ajuster les règles de l’isolement pour les personnes testées positives ou les cas contacts. La nouvelle durée sera précisée d’ici «la fin de semaine», a ajouté le Premier ministre.

LE PASS VACCINAL POUR REMPLACER LE PASS SANITAIRE
Jean Castex a confirmé le projet de loi sur l’instauration d’un pass vaccinal à la place du pass sanitaire. Si le texte est adopté par le Parlement, le gouvernement espère sa mise en application pour le 15 janvier prochain. Dans les lieux où le pass sanitaire était requis, il faudrait désormais être vacciné pour y entrer car «la production d’un test ne suffira plus», a précisé le pensionnaire de Matignon.

ACCENTUATION DE LA LUTTE CONTRE LES FAUX PASS
Le Premier ministre a tapé du poing sur la table concernant les faux pass. La guerre est belle et bien lancée et le gouvernement veut se donner les moyens de «l’enrayer et de sanctionner plus lourdement» les contrevenants.

BARS ET LIEUX DE RASSEMBLEMENTS LIMITÉS
Les mesures restrictives suivantes prendront effet à partir du lundi 3 janvier et pour une durée de trois semaines.

Les rassemblements en intérieur sont limités à 2.000 personnes, et ceux en extérieur à 5.000. Cette mesure concerne notamment les concerts. Les spectateurs ne pourront plus y assister debout et la consommation de boisson ou de nourriture y sera interdite.

Les clients des bars et des cafés seront désormais obligés de consommer assis.

Cependant, les cérémonies de culte et les meetings politiques ne seront pas concernés par ces mesures, d’après le Premier ministre.

TÉLÉTRAVAIL OBLIGATOIRE
Toutes les entreprises qui le peuvent doivent instaurer le télétravail au moins «trois jours dans la semaine, quatre quand c’est possible», a déclaré Jean Castex. A la suite d’une concertation avec les représentants, la ministre du Travail Elisabeth Borne donnera des détails sur cette mesure.

MASQUE DANS LES CENTRES-VILLES
Si aucun couvre-feu ne devrait être décidé avant le prochain Conseil de Défense planifié le 5 janvier prochain, le masque va devenir obligatoire dans les centres-villes. Les préfets se chargeront de son application en concertation avec les maires.

LES ÉCOLES RESTENT OUVERTES
Pour le Premier ministre, la fermeture des écoles est le dernier recours pour lutter contre l’épidémie. La date de rentrée ne sera donc pas reculée et les collégiens et lycéens ne basculeront pas en travail distanciel. Jean Castex a cependant annoncé un renforcement de la «surveillance et le dépistage» dans les établissements scolaire, «en vue des données épidémiologiques».

De «nouvelles règles» seront annoncées «d’ici la fin de semaine une fois instances scientifiques consultées», a annoncé le ministre.

OUTREMER ET SECTEUR ÉCONOMIQUE
Tout le territoire n’est pas logé à la même enseigne selon la situation épidémiologique. Ainsi, l’urgence sanitaire est instaurée à la Réunion et elle est prolongée en Martinique.

Enfin, Jean Castex a assuré que les «secteurs économiques touchés seront indemnisés», cette fois après concertation avec le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire.

%d blogueurs aiment cette page :