8 Tamouz

Nous constatons que l’amour que D.ieu éprouva pour Avraham fut essentiellement pour qu’il «ordonne (au sens de lier) à ses enfants et à sa maison (de suivre sa voie)».
Autrement dit, l’ensemble de son service de D.ieu, toutes les épreuves auxquelles il fut confronté ne peuvent nullement être comparées aux ordres qu’il donna aux autres, au bien qu’il prodigua, au mérite qu’il sut conférer aux autres.

Les autres études quotidiennes – cliquez ici

%d blogueurs aiment cette page :