Des jeunes étudiants Habad en Pologne, guidés par les émissaires du Rabbi, le Rav Shalom Ber Stambler et le Rav Eliezer Gurary, ont mis les Téfilines à des Juifs venus du monde entier pour participer à la « Marche des Vivants » au camp de la mort d’Auschwitz.

 

Chaque année, la « Marche des Vivants » rassemble des milliers de Juifs du monde entier pour marcher des camps d’Auschwitz à Birkenau, afin de commémorer les victimes de la Shoah et d’affirmer la continuité du peuple juif. Cette année encore, malgré les défis posés par la pandémie, de nombreux participants ont fait le déplacement pour cette marche chargée d’émotion.

À l’entrée du camp d’Auschwitz, les émissaires du Rabbi de Loubavitch ont accueilli les marcheurs et leur ont proposé de mettre les Téfilines, l’un des commandements fondamentaux du judaïsme. De nombreux participants, jeunes et moins jeunes, ont saisi cette opportunité de se connecter à leurs racines juives dans ce lieu de mémoire et de recueillement.

« C’est un moment extrêmement puissant et symbolique », a déclaré le Rav Stambler. « Mettre les Téfilines à l’entrée d’Auschwitz, là où tant de Juifs ont perdu la vie, est un acte de résistance spirituelle et de réaffirmation de notre foi. Cela montre que malgré les horreurs de la Shoah, le peuple juif reste debout, fidèle à ses traditions ancestrales. »

De nombreux participants ont exprimé leur gratitude et leur émotion d’avoir pu accomplir ce rituel dans un tel cadre. « C’est une expérience qui restera gravée en moi à jamais », a témoigné jeune homme. « Mettre les Téfilines ici, à l’entrée d’Auschwitz, me relie à mon peuple et à mon histoire d’une manière profonde et indélébile. »

Cet acte symbolique s’inscrit dans les efforts continus de Habad pour raviver la pratique juive et la transmission des traditions auprès des Juifs du monde entier, y compris dans les lieux les plus marqués par la tragédie de la Shoah.