Tsahal tire de l’artillerie et organise de vastes frappes aériennes pendant la nuit contre le réseau de tunnels terroristes qu’elle a surnommé «le métro»; les habitants du sud passent la nuit dans des abris anti-bombes alors que des roquettes pleuvent sans répit

Les Forces de défense israéliennes ont tiré de l’artillerie et organisé des frappes aériennes massives vendredi contre un réseau de tunnels des terroristes palestiniens sous Gaza qu’elles ont surnommé «le métro», au milieu d’attaques persistantes à la roquette contre des villes israéliennes.

Un porte-parole de Tsahal a déclaré que si les forces terrestres avaient pris part à l’offensive de 40 minutes avant l’aube, aucune n’avait pénétré dans la bande de Gaza, alors que les hostilités entraient dans leur cinquième jour sans aucun signe de ralentissement.

Des tirs de roquettes sur le sud d’Israël ont rapidement suivi les frappes de Tsahal, qui, selon le porte-parole, comprenaient des tirs d’artillerie et de chars depuis l’intérieur du territoire israélien.

Au moins 119 ont été tués à Gaza et 830 autres blessés dans les hostilités en cours, ont déclaré des responsables médicaux palestiniens.

Le bilan en Israël était de huit morts: un soldat patrouillant à la frontière de Gaza, six civils israéliens – dont une femme âgée qui est tombée sur le chemin d’un refuge vendredi et deux enfants – et un travailleuse indienne, ont indiqué les autorités israéliennes.

Dans les parties nord et est de Gaza, le bruit des tirs d’artillerie et des explosions a fait écho vendredi matin. Des témoins ont déclaré que de nombreuses familles vivant près de la frontière ont fui leurs maisons, certaines cherchant un abri dans des écoles gérées par les Nations Unies.

Le porte-parole de Tsahal, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, a déclaré que 160 avions ainsi que des unités d’artillerie et blindées, « pas à l’intérieur de la bande de Gaza », avaient pris part à ce qu’il a appelé la plus grande opération contre une cible spécifique depuis le début des combats.

« Ce que nous visions, c’est un système élaboré de tunnels sous Gaza, principalement dans le nord mais sans s’y limiter, et c’est un réseau que les membres du Hamas utilisent pour se déplacer, pour se cacher, pour se mettre à l’abri », at-il a déclaré dans un briefing à des journalistes étrangers.

« Nous l’appelons le métro », a-t-il dit, ajoutant qu’une évaluation finale sur le résultat de l’opération était en attente.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré jeudi que la campagne « prendra plus de temps » et a rejeté les initiatives de trêve du Hamas, le groupe terroriste qui dirige Gaza. Les responsables israéliens ont déclaré que le Hamas devait recevoir un coup de dissuasion fort avant tout cessez-le-feu.

Le président américain Joe Biden a appelé jeudi à une désescalade de la violence, affirmant qu’il souhaitait voir une réduction significative des attaques à la roquette.

Les hostilités ont alimenté les tensions entre juifs israéliens et arabes qui vivent ensemble dans certaines communautés.

La violence s’est poursuivie du jour au lendemain dans les communautés mixtes d’Arabes et de Juifs. Au cours des derniers jours, des synagogues ont été attaquées et incendiées et des combats ont éclaté dans les rues de certaines villes, incitant le président Reuven Rivlin à exprimer ses inquiétudes face à une guerre civile imminente.

Jeudi, l’armée israélienne a déclaré qu’elle renforçait ses forces à la frontière de Gaza, soulevant des spéculations sur une éventuelle invasion terrestre, une mesure qui rappellerait des incursions similaires pendant les guerres de Gaza de 2014 et 2009.

Le Conseil de sécurité de l’ONU discutera publiquement de l’aggravation de la violence entre Israël et les terroristes palestiniens dimanche, ont déclaré des diplomates après que les États-Unis se soient opposés à une réunion vendredi.

Les efforts de trêve de l’Égypte, du Qatar et de l’ONU n’avaient pas encore donné de signe de progrès.

L’armée israélienne a estimé le nombre de terroristes tués dans les attaques israéliennes entre 80 et 90. Selon elle, jusqu’à présent, quelque 1 800 roquettes ont été tirées sur Israël.

 

 


Widget not in any sidebars