La synagogue principale dU 770 Eastern Parkway à Brooklyn a rouvert ses portes lundi à une grande foule, plus de trois mois après avoir fermé ses portes au milieu de restrictions croissantes destinées à arrêter la propagation du coronavirus.

Le service bruyant a été documenté dans une vidéo publiée sur Instagram par COLlive. Personne dans la vidéo, qui montre des dizaines d’hommes chantant et dansant, ne semblait porter un masque et la plupart ne semblaient pas maintenir une distance sociale.

La réouverture est la dernière preuve que certaines parties de la communauté orthodoxe de la ville de New York sont largement revenues à la normale après trois mois de fermeture, malgré le fait que la ville n’a commencé sa deuxième phase de réouverture lundi et que la distance sociale et le port du masque sont toujours recommandés.

La synagogue a attendu la fermeture d’une grande partie de la ville avant de fermer ses portes, pour la première fois, tard le 17 mars.

La décision de fermer la synagogue, connue pour héberger des dizaines de services et des centaines de visiteurs chaque jour, est intervenue quelques jours après que de nombreuses synagogues de la ville de New York ont ​​annulé leurs services de Chabbat. Après que les rabbins de la communauté ont ordonné la fermeture du bâtiment et la fermeture d’autres synagogues, des Bahourim sont restés à 770 et ont dansé jusque tard dans la nuit.

Conformément aux règles de New York pour les lieux de culte, le bâtiment a rouvert le mois dernier pour un service de 10 hommes, le nombre nécessaire pour former un collège de prière appelé un minyan nécessaire pour réciter certaines prières.

Le service de lundi a été le premier dans le bâtiment à rendre possible certaines des activités qui caractérisent généralement la prière à 770. Sous les restrictions nouvellement élargies, les lieux de culte peuvent maintenant admettre jusqu’à un quart des personnes qu’ils sont censés contenir – 250 pour 770 Eastern Parkway. (Le gouverneur Andrew Cuomo a accéléré le rythme d’ouverture des lieux de culte sous la pression des New-Yorkais religieux, y compris les juifs orthodoxes, et a laissé à chacun le soin de créer son propre masque et ses règles d’éloignement.)

Les nouvelles règles de la ville de New York ont ​​coïncidé avec Rosh ‘Hodech, le début d’un nouveau mois sur le calendrier juif, une journée marquée par des prières spéciales et dans certaines synagogues, comme à 770, des danses. JTA


 

WhatsApp Vous êtes témoin d'un événement?
%d blogueurs aiment cette page :