Des centaines de personnes en deuil se sont rassemblées lundi après-midi au cimetière de Har Hamenou’hot à Jérusalem pour rendre un dernier hommage à Elyahou David Kay.

Kay, un guide touristique de 26 ans qui a immigré en Israël depuis l’Afrique du Sud, a été tué par balle lors d’un attentat terroriste du Hamas dans la vieille ville de Jérusalem dimanche matin, non loin du Mur occidental.

« Eli, tu étais saint dans la vie », a déclaré le Rav Shlomo Sobol, chef spirituel de la congrégation Shaarei Yona Menachem à Modi’in.

« Tu as vécu une vie pleine de sens et d’idéalisme. Tu as été le premier de ta famille à faire votre aliyah en Israël. Tu as appris à la Yéchiva et tu t’es enrôlé dans les parachutistes. Tu as choisi de partager ton amour de Jérusalem en étant guide touristique au Mur des Lamentations . »

« Tu étais aussi saint dans la mort, tu as été assassiné et tu as sanctifié le Nom de D.ieu. »

« Tu as toujours cherché la vérité. Tu as toujours pensé à la façon dont tu pourrais aider le peuple juif, à la façon dont pourrais contribuer. Tu as laissé un grand vide dans le monde, un espace vide d’amour pour ton peuple, d’amour pour ta terre, d’amour pour la Torah. Nous essaierons tous de combler cet immense vide. »

Le ministre de la diaspora, Nachman Shai, a représenté le gouvernement aux funérailles, faisant l’éloge de Kay. « Je suis venu ici aujourd’hui au nom du gouvernement israélien et de ses ministres, mes amis, pour dire au revoir à Eli. »

« La patrie, la terre qu’il aimait tant, va maintenant le recevoir avec un grand amour. Nous disons au revoir à ce parachutiste, ce soldat, cet étudiant de yeshiva. L’histoire d’Eli est une histoire d’amour. Aimer la terre et y contribuer.  »

 

%d blogueurs aiment cette page :