La campagne des Téfilines lancée par le Rabbi en 1967 prend une part importante dans les activités des Baté Habad. De nombreuses idées, au fil des années, ont contribué à l’expansion de cette campagne, afin qu’un maximum de juifs puissent mettre les Téfilines chaque jour.

 

Les Baté Habad de Cannes et Région, sous la direction de Rav Yehouda Leib et Rav Mendel Matusof, ont lancé récemment un nouveau concept: des stands de Téfilines «Self-Service» fixés au mur dans les commerces et restaurants Cacher.

« Nous avons réalisé que les stands de Téfilines habituels posaient deux problèmes », explique le Rav Youdi Lewin, Directeur des Activités. « Le stand prend de la place dans les commerces qui sont parfois très petits, et il est souvent déplacé. De plus, il faut qu’il soit tenu par une personne, et nous ne pouvons pas être physiquement présents partout toute la journée».

De là l’idée d’un stand «Self-Service» fixe qui ne prend pas de place. Les Tefilines sont posés dans une boite, le texte du « Chema Israel » et la Beraha sont affichés en Hébreu et en Phonétique, il suffit de prendre les Téfilines et se servir tout seul. Et le petit «plus» : un code QR à scanner avec le Smartphone pour donner la Tsédaka…

«Depuis que nous avons mis en place les stations Tefilines self-service cet été», dit le Rav Mendel Matusof, «des milliers de juifs ont déjà pu mettre les Téfilines seuls, en plus des tournées de Mivtsaim habituelles. Beaucoup de gens auraient mis les Téfilines le matin, mais ils se lèvent, courent au travail, et ne le font pas uniquement par négligence. Mais lorsqu’ils vont manger le midi dans un restaurant Cacher, c’est là le bon moment». 
Et de préciser «entre le moment où l’on commande son plat et le moment où l’on est servi, il se passe au moins quelques minutes dans lesquelles on ne fait rien de spécial. C’est là le moment ‘crucial’ où beaucoup de gens sont susceptibles de mettre les Téfilines».

Pour la mise en place du projet, le Beth Habad a impliqué un professionnel de la publicité, Stéphane Cohen, Directeur Général de «Newtone Design» et fidèle du Beth Habad de Cannes-Centre.

« J’ai immédiatement adhéré à cette idée », dit Stéphane Cohen. «Lier une Mitsva si ‘ancienne’ avec un marketing si ‘moderne’, dans l’esprit du temps : pratique et rapide. C’est comme une station Wifi, mais au lieu de se connecter à Facebook, on se connecte à D-ieu, et donc à soi-même».

Il a imaginé le slogan de la campagne : «Take one minute to connect with yourself» (« Prenez une minute pour vous connectez à vous-mêmes »).

« On peut dire que c’est dans l’esprit de l’instruction que le Rabbi avait donnée en son temps de fixer une boite de Tsédaka dans le mur. Cela donnera une grande dynamique dans le nombre de Téfilines mises chaque jour », conclut le Rav Yehouda Leib Matusof, émissaire du Rabbi à Cannes et région.

 

%d blogueurs aiment cette page :