Tout commence par la proximité l’oratoire de Canet durant la saison estival est là pour les vacanciers juifs venue de la région parisienne et du reste de l’hexagone. Pour autant, les Canetois sont les bienvenues.

C’est le cas de Mr Emsallem qui habite à 200 mètre du 3 Avenue du Canigou. Il en profite bien, et, depuis qu’il est voisin, chaque année, il pointe tous les jours, matin et soir, aux offices. On pourrait dire que cet oratoire lui est ‘sur mesure’. Vraiment, il est là durant toute la période et toutes les prières. Un bonheur.

Cette année, il se souvient d’un Sefer Torah que sa famille a offert à la synagogue de ‘La Varenne’ dans la collectivité de S. Maur les Fossés en 1992. C’était suite aux décès de la maman. Il s’est souvenu que le désire de sa mère était que le Sefer soir polyvalent.

Il prend contact avec les responsables qui lui disent que le Sefer a toujours bénéficié d’un suivi et qu’il est utilisé de temps à autres pour les lectures de Chabbat et de fêtes.

En admiration pour le Beth ‘Habad, le Rav Mordé’hai Pevzner, et pour l’oratoire qu’il assure, il décide de l’offrir pour une période ‘longue durée’.

A cette occasion, une grande Ha’hnassa est organisée. Le calendrier oblige à ce que cette cérémonie est lieu durant les trois semaines de deuil. La date est fixée au 25 juillet.

A Canet, en 2019, la saison commence par cet évènement grandiose. Les estivants et les locaux afflux la salle. On est près de 100 personnes.

Au côté du Sefer Torah qui s’y trouve déjà et qui appartient à la synagogue Sinai-18ème, ce nouveau Sefer Torah, d’une qualité remarquable et d’une écriture fabuleuse, est introduit.

Après la prière de Min’ha, à tour de rôle, les participants récitent les versets de Ata Hor-éta, passages louant la valeur de l’Eternel et de la Torah. C’est au tour des Hakafoth, chants et danses. Les bonbons tombant par dizaine se mêlent au son des mélodies dans la bouche des participants…

Après de longs moments les Sefarim sont rangés dans l’arche pour laisser place à la Seoudath Mitsva. Pas avant d’avoir effectué la lecture du jour, jeudi de Parachat Pin’has, auquel, après le Cohen et le Levi, est monté Mr Emsallem, héros du jour. Pour l’occasion, il s’est vêtu d’un nouveau Talith.

Ce bau cocktail composé de multiples plats de poissons et de dizaine d’accompagnements, c’est la place du thé à l’ancienne avec les gâteaux et friandise qui l’entourent. Sans oublier la buvette de Le’haim en abondance et pour tous les goûts !

C’est ainsi que dans une ambiance festive et honorable, les gens reste jusqu’à tard dans la nuit pour apprécié ce râpas et passer un moment ensemble.

La cérémonie se conclut par la prière d’Arvith.

Les évènements ne s’arrêtent pas là. Comme la tradition le veut, le Chabat suivant, c’est ce Sefer qui est sortie pour la lecture de la Paracha. Les estivants ont pu apprécier le renfort du nouveau Sefer, ainsi que sa qualité exceptionnel. Là aussi, après la prière, une Seouda est offerte en l’honneur ce l’évènement. C’est autour d’une table bien garnie que les participants apprécient les mets préparés par Madame Sylvie Darmon et de son équipe qui ont tant fait pour que ces Seoudot soient au niveau de ces moments.

Rappelons les horaires : tous les jours, Chabat inclus, le matin 9h, le soir 20h.

Venez nombreux pour ces prières quotidiennes qui se déroulent dans une bonne ambiance !

Après la saison, le Sefer Torah retournera dans le Hei’hal, l’arche saintedu Beth ‘Habad, au 23 bis avenue Marcelin Albert, à Perpignan. Nous n’avons pas à ce jour d’offices réguliers. Pourtant sa place est bien remarqué et honoré aux coté des cours de Torah et les autres activités qui se passent dans ce local.

Nos vifs remerciements à Mr Emsallem, Mme Darmon et tous ceux qui ont œuvré pour la réussite de cette fête.

 

Publicités
WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG