Eric Hassoun a rencontré le fondateur du complexe Pardess Hannah à Montrouge, Rav David Mimoun. Il nous raconte les prémices de son école, de la crèche au collège, les valeurs qu’il prône dont le savoir-vivre et la bienveillance envers son prochain. 

 

Quelle a été l’origine et l’évolution du Beth Habad de Montrouge ?
Il y a 30 ans, nous avons débuté avec un modeste Beth Habad de 90 m². À cette époque, il n’existait pas de crèche dans tout le département du 92. Nous avons alors eu l’initiative de créer une crèche, ce qui a conduit au déplacement du Beth Habad à la rue Racine pour y établir une crèche de 18 berceaux. C’était le début d’une aventure communautaire et éducative remarquable.

Quels sont les composants actuels du complexe Pardess Hanna ?
Le complexe Pardess Hanna, situé au cœur de Montrouge, est un établissement complet comprenant une crèche de plus de 90 berceaux, une maternelle avec trois classes, ainsi qu’une école primaire et un collège pour filles et garçons. Nous sommes une école privée, et certaines de nos classes bénéficient d’un contrat avec l’État, assurant ainsi un enseignement de qualité et conforme aux programmes académiques.

Comment décririez-vous la dynamique de la communauté juive à Montrouge ?
La communauté juive de Montrouge est particulièrement dynamique et unie. Nous collaborons étroitement avec d’autres institutions, comme le Consistoire, pour organiser des activités communes. Cette synergie crée un environnement chaleureux où les familles partagent des moments forts, notamment lors des Chabbats. L’arrivée de la première crèche a été un catalyseur, attirant de nombreuses familles juives dans la région.

D’où proviennent les élèves du complexe scolaire Pardess Hanna ?
Bien que nous ayons une forte représentation locale de Montrouge, notre école accueille également des élèves de tout le département du 92 et au-delà. Nous avons mis en place des services de transport couvrant des zones étendues, y compris le 15e et le 16e arrondissement de Paris, Boulogne, ainsi que d’autres banlieues comme Clamart, Meudon, et Massy. Cela témoigne de l’attrait et de la réputation de notre école au sein de la communauté juive.

Quelles valeurs cherchez-vous à inculquer à travers Pardess Hanna ?
Notre philosophie éducative repose sur trois piliers : la Torah, le savoir-vivre et l’éducation globale de l’enfant. Nous aspirons à ce que nos élèves intègrent ces valeurs dans leur quotidien, pas seulement pour exceller académiquement, mais pour devenir des individus équilibrés et bienveillants. Notre approche est holistique, visant à préparer les enfants à devenir des membres responsables et actifs de la communauté.

Comment prenez-vous en charge les élèves ayant des besoins spécifiques ?
Nous accordons une attention particulière à chaque élève, en reconnaissant et en répondant à leurs besoins individuels. Pour les enfants ayant des difficultés particulières, nous avons des AVS spécialisées. Cette approche personnalisée est cruciale pour assurer que chaque enfant reçoive l’attention et le soutien dont il a besoin pour s’épanouir.

Quelles sont les perspectives pour l’année scolaire à venir ?
Les inscriptions pour la prochaine année scolaire sont ouvertes, et nous encourageons les familles intéressées à visiter notre école. Pardess Hanna est plus qu’une école ; c’est une communauté où l’éducation, la bienveillance et le savoir-vivre sont au cœur de notre mission. Nous sommes impatients d’accueillir de nouvelles familles et de continuer à enrichir la vie de nos élèves.

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes.
Contact: [email protected]
Tel: 0615704048