Dans notre société de consommation et d’abondance, que l’on soit pratiquant ou pas il n’est pas toujours facile de concevoir un jeûne de près de 24 heures.

Dans le judaïsme le rôle du jeûne est double: laisser la place au spirituel et se déconnecter, afin de mieux analyser notre conduite (« Heshbon Nefesh).

Pour ceux qui vivent le jeûne comme un événement quasi traumatique, voici quelques conseils afin que celui du 9 Av le soit le moins possible.

  • Il est recommandé de diminuer l’absorption de caféine un à deux jours précédant le jeûne.
  • Il faut boire fréquemment la veille, 10 à 12 verres d’eau.
  • Il est préférable de manger plusieurs petits repas sains avant le repas de clôture.
  • Eviter les boissons gazeuses, les mets relevés ou trop épicés, salés.

Conseils pour le menu du repas d’avant le jeûne:
Préférez les aliments contenant des glucides:

  • le riz,
  • le pain complet,
  • le boulgour (un sous-produit du blé dur débarrassé du son qui l’enveloppe)
  • Ajoutez à cela un peu de gras comme
  • la Ta’hina (crème de sésame),
  • de l’avocat
  • ainsi que des protéines comme du thon et des œufs.

Il est très important de bien mâcher (tout au long de l’année d’ailleurs) et de manger lentement.

Au dessert n’optez pas pour quelque chose de sucré. Le sucre provoque la production d’insuline qui donne un sentiment de faim.

N’attendez pas la dernière minute pour terminer votre repas, laissez-vous le temps de boire à nouveau avant le début du jeûne.

Durant le jeûne, évitez toute activité physique.

Publicités
WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG