La famille de Moché Holtzberg, qui a survécu au terrible attentat dans le Beth Habad de Mumbai, a demandé aux familles qui ont nommé des enfants après le Rav Gabi (Gavriel) et Rivky Holtzberg de les aider dans un projet unique.

Moché fêtera son treizième anniversaire le mois prochain et la famille s’efforce de recueillir des histoires d’enfants portant le nom de ses parents. Les histoires seront imprimées et reliées pour lui être données en cadeau de Bar-Mitsva.

Les parents qui ont nommé un enfant après Gabi ou Rivky peuvent envoyer le nom, l’âge, la photo et l’emplacement de l’enfant, ainsi qu’une description de l’enfant et l’inspiration à l’origine du nom, à Snspielman@yahoo.com.

Les parents de Moché ont été assassinés en 2008, le premier jour du mois hébreu de Kislev. Son anniversaire tombe le lendemain, le deuxième jour de Kislev, faisant de chaque anniversaire un rappel poignant de ce terrible attentat.

Gabi et Rivky ont été tués dans une attaque du 26 novembre 2008 lorsque 10 membres de Lashkar-e-Taiba, une organisation terroriste islamique basée au Pakistan, ont mené une série de 12 attentats coordonnées sur divers sites de la ville indienne, faisant 164 morts et des centaines de blessés. Le Beth Habad faisait partie des endroits particulièrement ciblés. Outre les Holtzberg, quatre autres touristes israéliens et américains ont été assassinés dans le Beth Habad de Mumbai.

https://youtu.be/0zQ65sYbekY

Le Chalia’h à Bombay et son épouse assassinés dans l’attaque terroriste avec leurs invités

fr.chabad.org

Le Rav Gavriel Holtzberg et son épouse Rivka, émissaires (« chlou’him ») du Rabbi de Loubavitch et directeurs du centre ‘Habad-Loubavitch à Bombay, ont été tués au cours d’une des plus graves attaques terroristes dont l’Inde ait jamais souffert, qui a duré de mercredi 26 novembre 2008 (28 ‘Hechvan 5769) jusqu’au vendredi 28 novembre 2008 (Roch ‘Hodech Kislev).

Les communautés juives du monde entier ont été frappées de stupeur à l’annonce du décès du couple, assassiné dans leur « Beth ‘Habad » lors d’une de la confrontation entre les terroristes qui les détenaient et les forces de sécurité indiennes. Parmi les victimes, se trouvent également les Ravs Leibish Teitelbaum de New York et Bentzion Kruman, porteur de la double nationalité israélienne et américaine, tous deux inspecteurs de Cacherout (chargés de surveiller la production industrielle d’aliments conformément aux prescriptions rituelles du Judaïsme) ainsi que Yokheved Orpaz, une mère de quatre enfants de Guivatayim en Israël et Norma Shvartzblat Rabinovich, une mère de trois enfants originaire de Mexico.

« Gabi et Rivky Holzberg ont fait le sacrifice ultime, »Grâce au geste héroïque de sa nourrice, le petit garçon des Holtzberg, Moché, âgé de deux ans, a pu échapper au même sort de nombreuses heures avant que les commandos indiens mènent l’assaut contre le bâtiment, connu sous le nom de Nariman House, dans le quartier touristique de Colaba. L’agence Associated Press a rapporté que le garçon, dont le second anniversaire était ce samedi, était indemne mais portait des pantalons maculés de sang.

« Gabi et Rivky Holzberg ont fait le sacrifice ultime, » a déclaré le Rav Moché Kotlarsky, vice-président du Merkos L’Inyonei Chinuch, la branche éducative du mouvement Loubavitch. « En tant qu’émissaires à Bombay, Gabi et Rivky ont délaissé le confort du monde occidental pour diffuser la fierté d’être juif dans un coin du monde qui attire des centaines de touristes israéliens. Fondé en 2003, leur Beth ‘Habad était également apprécié par la communauté locale, comme par les hommes d’affaires de passage.

« Pendant cinq ans, ils ont tenu une synagogue, offert des cours de Judaïsme et aidé des gens à affronter des problèmes de drogue et de pauvreté, » continue le Rav Kotlarsky. « Leur amour du prochain désintéressé survivra à travers les personnes qu’ils ont touchées. Nous continuerons le travail qu’ils ont commencé. »

Gavriel Holtzberg, 29 ans, est né en Israël et a déménagé dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn avec ses parents lorsqu’il avait neuf ans. Étudiant prodigieux, il a gagné deux concours de mémorisation de la Michna, qui est le socle législatif du Talmud, rédigé au deuxième siècle de l’ère commune.
Il a étudié dans des yéchivas à New York et en Argentine et, en tant qu’étudiant Ravique, a servi dans des communautés juives en Thaïlande et en Chine dans le cadre du « Programme de visites Raviques d’été » du Merkos L’Inyonei Chinuch.

Son épouse de 27 ans, née Rivka Rosenberg, est native d’Afoula en Israël. Sa sœur ‘Hayki l’a décrite comme une personne entièrement dévouée à aider son prochain, donnant de nombreux cours aux femmes au Beth ‘Habad et accueillant tous les visiteurs avec un repas chaud et un sourire. Ses amies se souviennent de son éternel optimisme et du mot gentil qu’elle savait avoir pour chacun.

Il y a deux ans, les Holtzberg ont collecté des fonds pour acquérir l’actuel bâtiment de ce qui est devenu le Rohr Chabad Center : un immeuble de cinq étages situé dans le quartier du marché de Colaba, anciennement appelé Nariman House. Le Rav, qui était également un abatteur rituel et un circonciseur certifié, officiait également aux mariages des couples juifs locaux en plus des cours de Torah et de ses activités avec les touristes.

Son dernier appel téléphonique fut au consulat israélien mercredi soir pour informer que des hommes armés s’étaient introduits dans le bâtiment. Au milieu de la conversation, la ligne fut coupée.

Les Holtzberg comptent parmi les plus de 195 victimes, assassinées entre mercredi soir et vendredi, par un groupe composé au moins de dix terroristes qui ont débarqué à Bombay près du célèbre monument la « Porte de l’Inde ». Les terroristes, armés de fusils d’assaut et de grenades, se sont rapidement dispersés en direction d’une gare ferroviaire, du centre ‘Habad et des deux grands hôtels, frappant au passage d’autres lieux touristiques, ainsi qu’un hôpital.

D’après l’enquête menée par les services de sécurité, ayant notamment interrogé l’un des terroristes, l’attaque contre le Beth ‘Habad avait été préparée de longue date.

Une équipe de 15 représentants de ‘Habad-Loubavitch en Californie, à New York, à Washington, en Israël, en Inde et à Bangkok a passé deux jours au téléphone à rassembler les informations de toutes les sources possibles puis à tenter démêler les rapports souvent contradictoires. Des centaines de milliers de Juifs de par le monde ont prié pour les Holtzberg, récitant des Psaumes en leur mérite.
La police de Bombay et les plus hautes autorités gouvernementales en Inde sont intervenues, mais les premières interventions militaires ont d’abord été concentrées aux hôtels Taj Mahal et Oberoi, où des centaines de touristes étrangers étaient retenus en otages ou bien retranchés dans leurs chambres. Lorsque les soldats sont finalement rentrés dans le Beth ‘Habad, ils n’ont pu que constater que le pire était arrivé.

Les parents de Rivka Holtzberg, le Rav Shimon Rosenberg et son épouse Yéhoudit, sont arrivés à Bombay vendredi matin 28 novembre (Roch ‘Hodech Kislev) où ils ont pu recueillir leur petit-fils Moché, désormais orphelin.

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG