WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

Pour les prières du matin, le Rabbi entra dans la grande synagogue à 10h15.

Lorsqu'il sortit, les Hassidim qui devaient voyager se tenaient sur le passage du Rabbi. Parmi les Hassidim, le Rav Eliezer Shnees, dit au Rabbi qu'il se rendait à Jérusalem, et le Rabbi lui répondit : "dans un bon et fructueux moment".

En ces jours, une brochure des Sihot apres la Tefilaf du 7, 11 et 11 Adar Rishon fut publiée, datée "Petit Pourim 5752".

Avant de se rendre au Ohel à 14h25, le Rabbi donna son Siddour à un Hatan et le bénit de la manière habituelle, ajoutant : "בשעה טובה ומוצלחת. בנין עדי עד" puis, il lui donna une pièce de Tsedaka ainsi qu'à la famille présente.

À l'extérieur, près de la voiture, le Rabbi salua les présents et leur distribua des pièces de Tsedaka. Avant de monter dans la voiture, il les salua à nouveau.

Vers 17h, on apprit au 770, que quelque chose était arrivé au Rabbi qui se trouvait au Ohel à ce moment-là. La nouvelle se répandit rapidement et, spontanément, un public immense, hommes, femmes et enfants, commençaient à affluer au 770. Tout le monde eu peur et  commencèrent à réciter des Psaumes.

Plus tard, il s’est avéré qu’il s’agissait d’une hémorragie cérébrale. Beaucoup se sont souvenus que la distribution des dollars, la veille, avait été particulièrement longue et s'était terminée à 19h30...

Environ deux heures se sont écoulées et la foule se rassemblait de plus en plus à l'intérieur et à l'extérieur de la synagogue. Enfin, une ambulance arriva en marche arrière devant l’entrée du 770 et attendit quelques instants.

Le service d’ordre du 770 avait entre temps construit un long couloir avec des bâches et des planches depuis la porte du 770 jusqu'au trottoir.

Un rideau recouvrait également le pare-brise de l’ambulance. Puis, sans que personne ne puisse le voir, le Rabbi sortit de l’ambulance dans une chaise roulante.

Plus tard, on appris que le Rabbi portait son chapeau et son Sirtouk. À ce moment, tous les étages supérieurs du 770 étaient fermés au public.

La réaction du public était naturellement effrayée et confuse. Tous les visages étaient visiblement préoccupés par l'état de santé du Rabbi et, à ce moment, la majorité d'entre eux ne savaient pas encore ce qui s'était passé et quelle était la situation.

Parallèlement, les plus grands et les plus renommés experts et professeurs, sont venus des États-Unis pour apporter l'aide nécessaire, ordonner le traitement approprié et entamer une longue série d'examens.

Vers 21h30, une "clinique mobile" est arrivé doté de l'équipement nécessaire pour effectuer les tests nécessaires et le Rabbi a été examiné dans cette clinique mobile.

Peu de temps après les examens, qui ont duré environ 20 minutes, le public a commencé à se calmer, à prendre confiance en lui et à espérer une amélioration de la situation. Des informations circulaient sur les résultats des examens selon lesquels tous les éléments importants et vitaux du Rabbi n’ont pas été lésés.

Au fil du temps, la foule grandit en 770. Les gens qui revenaient du travail, ainsi que parmi les Chlouhim et les habitants des villes de province, estimaient qu’ils devaient se dépêcher de se rendre au 770, et des groupes de personnes recitaient les Tehillim  et essayaient d’obtenir d'autre informations. Un message spécial du Rav Leibel Groner a été transmis par haut-parleur et immédiatement diffusé dans le monde entier via le système de radiodiffusion WLCC, qui était la principale source d'informations fiables et rapides depuis l'événement.

Au cours de la soirée qui suivirent, des congrégations de la Torah furent organisées, et des danses comme il convient pendant les jours d'Adar lors desquels le chant "Der Rabbi Iz Gezont" était chanté.

Le 770 était plein de monde en cette nuit jusqu'au matin de mardi. Même après minuit, la foule continuait de couler de près et de loin.

 

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP