Lors d’une cérémonie au Palais de la Culture et des Sciences de Staline, le maire de Varsovie Rafał Trzaskowski a déclaré qu’il était particulièrement fier de la campagne internationale de Ménorah publique sur ‘Hanouccah puisqu’elle est originaire de Pologne…

 

Une Ménorah publique a été allumée en l’honneur de ‘Hanouccah devant le Palais de la Culture et des Sciences de Varsovie, le bâtiment le plus connu et le plus haut de Pologne. Connu à l’origine sous le nom de Palais de la Culture et de la Science de Joseph Staline, le nom du dictateur meurtrier a été supprimé par la suite.

En raison des restrictions liées à la pandémie, la foule n’a pas été invitée à l’éclairage. Le Rav Shalom Ber Stambler, directeur de ‘Habad Loubavitch de Pologne et le maire de Varsovie Rafał Trzaskowski étaient néanmoins à la tête de l’événement.

« Nous sommes particulièrement fiers », a déclaré le maire, « parce que tout a commencé dans notre ville », en référence à la campagne internationale des Ménorah publiques menée par Habad autour de ‘Hanouccah.

« C’est ici qu’il y a 92 ans, que le Rabbi de Loubavitch a épousé la fille de son prédécesseur et tout a commencé à partir de là », a-t-il dit, ajoutant que « Varsovie en est très fière ».

Trzaskowski, ancien candidat à la présidence, a souligné que c’est le Rabbi qui a initié cette campagne mondiale d’allumage de la ménorah sur les places publiques.

« Tout cela se produit grâce au Rabbi  Menahem Schneerson, qui est connu comme la personnalité la plus influent de l’histoire contemporaine », a-t-il déclaré. « C’est le Rabbi qui a lancé la campagne de ‘Hanouccah en 1973. Nous nous sommes déjà habitués au fait qu’elle est célébrée pratiquement partout dans le monde ».

Varsovie a été victime des systèmes totalitaires nazi et communiste et le lieu de la persécution de milliers de Juifs. Le Rav Stambler a déclaré: « Nous sommes donc très fiers et reconnaissants de voir les lumières de ‘Hanouccah briller fièrement au cœur même de cette ville ».

Il a ajouté : « Regardez la bougie du « Shamash » sur la Ménorah. Malgré son rôle de serviteur, elle est élevée et honorée car elle donne de la lumière à toutes les autres bougies. Le rôle des dirigeants est similaire, ils servent aussi les autres et ce service ne fait qu’ajouter à leur grandeur.  Nous devrions toujours nous rappeler qu’en aidant les autres, en les servant, nous nous élevons au niveau spirituel le plus élevé ».

Le Rav Stambler a exprimé son appréciation et sa gratitude à M.Trzaskowski et à sa volonté de servir et de respecter toutes les personnes, quelle que soit leur religion. Il a également souligné la mission de ‘Habad – servir la communauté et diffuser la lumière de la Torah afin d’enflammer les âmes.

Après la cérémonie, le Rav Stambler a reçu un message très touchant de Mme Ewa Stokx-Gruber, une femme juive née à Varsovie et vivant aujourd’hui à Amsterdam, qui a vu par hasard la photo de l’événement.

« La photo de l’allumage de la bougie de ‘Hanouccah à Varsovie m’a été envoyée – une émigrée de Varsovie née en mars 68 », a-t-elle écrit. « C’est un événement très émouvant pour moi : tout ce qui est juif n’a pas disparu de Varsovie ! Antisémites ou non, le judaïsme polonais est vivant ! Am Israel ‘Hai ! »

Outre la cérémonie publique d’allumage, le Rav Stambler a également participé à l’événement de ‘Hanouccah au palais présidentiel à l’invitation du président polonais Andrzej Duda.

Le Rav Stambler a également été invité par la chaîne de télévision polonaise pour donner aux téléspectateurs un aperçu de la fête de ‘Hanouccah. Il a parlé de son message ainsi que des coutumes et traditions liées à ce festival.

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
     
%d blogueurs aiment cette page :