Les doyens de sept Yéchivot Loubavitch en Israël appellent les parents à ne pas envoyer leurs fils à Crown Heights pour les prochaines Fêtes de Tichri. « Ceux qui envoient leurs fils – prendront la pleine responsabilité du bien-être et de la santé de leurs enfants. »

Les doyens de sept Yéchivot Loubavitch en Israël ont publié une lettre appelant les jeunes étudiants en Yéchiva et leurs parents à ne pas se rendre au siège « 770 » de Loubavitch à Crown Heights, New York, pendant les prochaines fêtes.

La lettre, qui a été publiée pour la première fois sur COL, a également appelé les étudiants à ne pas visiter le « Ohel » du Rabbi de Loubavitch.

Dans le même temps, l’organisation qui offre l’accueil, les repas et les cours aux étudiants a annoncé qu’elle ouvrirait les inscriptions à tous ceux qui ont l’intention de visiter, mais a souligné que l’hospitalité n’est disponible que pour ceux qui se sont rétablis du coronavirus ou ont été vaccinés.

« Cette année, en raison de la situation en Terre Sainte et surtout lorsque l’avenir est incertain et que nous ne savons pas ce que chaque jour apportera, nous nous sommes réunis pour discuter sérieusement s’il est responsable et approprié pour nous d’envoyer de jeunes étudiants à cette période », poursuit la lettre. « Les faits montrent que ceux qui sont guéris et vaccinés (qui ont des Pass Verts) peuvent aussi D.ieu préserve contracter cette mutation du virus ou celle-là (et juste ces derniers jours ils signalent une nouvelle mutation qui se propage aux USA et qui nuit gravement aux enfants, D.ieu nous en préserve) alors qu’ils sont seuls, loin de leurs parents et éducateurs. »

« Nous devons également prendre en compte la possibilité que le retour en Israël puisse être retardé, comme cela est arrivé aux étudiants qui ont voyagé pendant l’année et qui ont été contraints d’y rester plusieurs semaines sans hébergement physique ou spirituel approprié. Et il y a aussi plusieurs autres scénarios qui peuvent se produire, D.ieu nous en préserve, et ce n’est pas le lieu de les détailler.

« Par conséquent, en tant que personnes responsables du bien-être physique et spirituel des étudiants, nous déclarons par la présente notre opinion qu’en cette période, cela ne vaut pas la peine d’envoyer de jeunes étudiants [à New York] pour le mois de Tichri, et nous ne pouvons pas assumer la responsabilité de leur santé et de leur bien-être, lorsque nous ne sommes pas proches d’eux (car il est évident que cette année, en raison de toutes les restrictions, il sera très difficile pour un membre du personnel qui a une famille de voyager .

« Nous annonçons clairement par la présente que si les parents décident d’envoyer leur fils, malgré tout ce qui est indiqué ci-dessus, la responsabilité du bien-être et de la santé physique des élèves sera la leur, et la leur seule. »

 

%d blogueurs aiment cette page :