Dans le Noussa’h Sefarad et Arizal, à Moussaf du premier jour de Pessah on arrête de réciter « Machiv Haroua’h Oumorid Haguechem » et on récite « Morid Hatal« . Le Gabbai doit annoncer avant le silence de la Amida de Moussaf que « Morid Hatal » doit être dit.

Si l’on dit accidentellement Machiv Haroua’h Oumorid Haguechem : 

Si l’on dit accidentellement « Machiv Haroua’h Oumorid Haguechem » et qu’on s’en souvient avant de conclure la bénédiction qui suit, on doit retourner au début d’Ata Guibor. [Si on a déjà récité la bénédiction dans la Amida de Moussaf du premier jour de Pessa’h on ne recommence pas la Amida. Cependant, à partir de Min’ha et au-delà, on doit reprendre depuis le début du Chmonei Essrei.

Dans un Minyan, que faire si l’on a pas encore prié la Amida de Cha’harit et que le Minyan a déjà prié Moussaf?
Une fois que le Minyan a prié Moussaf, et a ainsi commencé à récité « Morid Hatal« , alors celui qui prie en privé et qui n’a pas encore prié Cha’harit, doit réciter « Morid Hatal » dqns la Amida de Cha’harit.

shulchanaruchharav.com

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG