Pendant la période où El’hanan était malade, il a du subir un traitement extrêmement douloureux de chimiothérapie. Une de ces séances eu lieu le jour du jeûne de 10 Tevet. Ce jour là , les hommes lisent des Seli’hot particulières. C’est ainsi, qu’en plein traitement, El’hanan se leva, sortit son livre de Seli’hote, et commença à prier.

Sa famille tenta de le résonner, son frère qui était près de lui à ce moment là, lui dit: « El’hanan assis- toi, ce n ‘est pas le moment , il faut te reposer avant tout.. » . Mais El’hanan ne voulait rien savoir, il insistait , et continuait à prier car pour lui c’était ce qu’il fallait faire avant tout. Et dit «aujourd’hui on pleure sur Yerouchalaim , je ne peux le faire allongé »

A ce moment précis, un médecin entra dans la pièce et vit El’hanan debout avec son livre de Seli’hot. Il essaya de le convaincre d’arrêter et de se rallonger pour garder ses forces, car le traitement était assez difficile jusqu’au moment où ils arrivèrent à un compromis: El’hanan continuerait à prier, mais en restant allongé.

Que cette pureté d’âme serve d’exemple pour tout le peuple d’Israel et nous apporte la délivrance immédiatement!! »

 

 

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars