WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

Le concert de Lag Baomer Unity organisé la semaine dernière par Habad de Californie a réuni 2 000 enfants ainsi que leurs parents et leurs enseignants au Saban Theatre à Beverly Hills.

L’esprit de l’unité juive a rempli la salle lorsque Mordechai Shapiro, un chanteur populaire de New York, a interprété les chansons préférées du public, les incitant à la danse, aux applaudissements et au chant. Une douzaine d’écoles et d’organisations de Los Angeles ont participé au concert.

Le Rav Boruch Shlomo Cunin, Chalia’h en chef et directeur de West Coast Chabad Lubavitch, a parlé de la lumière particulière de Lag Baomer.

Le Rav Tzemach Cunin, directeur de Chabad de Century City, a dirigé les participants pour la récitation de Tehillim.

Le Rav Mendel Duchman, directeur de Kol Yaakov Yehuda et l’un des coordinateurs des défilés et concerts de Lag BaOmer à Los Angeles au cours des onze dernières années, a invité les représentants de différentes écoles et organisations à réciter les 12 Psoukim.

En outre, deux garçons âgés de trois ans ont eu leurs premières coupes de cheveux sur la scène, acclamés par le public enthousiaste. L’unité a été renforcée par l’apparition surprise de Bentzi Marcus du groupe du huitième jour, qui a interprété la chanson «Shine a Little Light», composée par le Rav Yitzi Hurwitz , qui lutte contre la SLA, qui était également présente.

Marcus a également parlé de l’enseignement le plus profond de la Torah révélé par Rabbi Shimon, bar Yochai à Lag Baomer, qui a servi de fondement aux enseignements des hassidiques. Il a ensuite chanté plusieurs niggunim hassidiques avec le public.

Au cours de la seconde moitié du concert, des jongleurs et un cavalier de monocycle ont rejoint Mordechai Shapiro sur scène, ravissant le public avec leurs talents. 

Le concert de l’unité a été produit et organisé par un Vaad de Los Angeles Shluchim et Anash. 

































WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP