Fondateur du premier Gan de Rav Azimov, Pardess Hanna à Orly, Messod (Serge) Bensoussan n’a eu de cesse d’encourager tous les Juifs qu’il rencontrait à mettre leurs enfants dans des écoles juives. Les sourires des milliers d’enfants qui sont passés depuis quarante ans dans son Gan étaient pour lui la plus belle récompense. Ces enfants qui l’appelaient Papy et qui couraient à sa rencontre dès qu’ils l’apercevaient avec son talit et ses tefilines. Beaucoup d’entre eux sont d’ailleurs devenus des cadres du mouvement.

Très attaché au Rabbi de Loubavitch, Messod Bensoussan avait su transmettre les valeurs de la Torah et de la ‘hassidout à des générations de jeunes gens et avait mis ses capacités de gestionnaire au service des nombreuses institutions éducatives du mouvement. Sa présence rassurante, son sens de l’organisation, son efficacité mais surtout son sourire manquent déjà énormément à tous les siens et à tous ceux qu’il a si bien influencés.

 

Besoin de 3 minyanim ce soir, dimanche 30 mai 2021, à 22h30
chez Yossi Bensoussan
81, rue de Crimée Paris 19

Merci de confirmer votre présence au :
06 18 41 72 04

%d blogueurs aiment cette page :