Le ministre de l’énergie a déclaré que le fait d’être déconnecté de l’Europe, qui a marqué Israël comme un État avec un taux de COVID-19 élevé endommagera l’économie; il ajoute qu’Israël s’est trompé en rouvrant trop vite

Ynetnews

Le ministre de l’Énergie, Yuval Steinitz, a appelé lundi le gouvernement à imposer une interdiction nationale de 10 jours pour arrêter la propagation rapide du coronavirus.

Dans une interview accordée à Ynet, le ministre de l’énergie a déclaré qu’il recommandait une fermeture « respirante » lorsqu’il serait encore possible pour les gens d’aller travailler.

Il a ajouté qu’être connecté au reste du monde est « essentiel à l’économie », se référant à l’omission d’Israël dans la liste des pays à faible taux d’infection au COVID-19. Cette omission signifie que les visiteurs israéliens sont interdits d’entrer en Europe.
« La déconnexion aérienne du monde est financièrement dangereuse », a-t-il déclaré. « Parfois, il vaut mieux se compliquer la tâche pendant deux semaines afin de faciliter le reste de l’année. »
Steinitz a déclaré qu’être déconnecté de l’Europe et du reste du monde pendant « plus de deux ou trois mois » endommagerait « les mécanismes de base de l’économie ».

Il a ajouté que l’économie souffre également en raison de la peur du public de sortir et de se rendre dans les boutiques face au nombre croissant de nouveaux cas de coronavirus. « Le public voit le nombre de personnes infectées et a peur de consommer, il faut réduire le taux de contagion pour améliorer l’économie ».

Le ministre de l’Énergie a admis que le gouvernement avait été trop pressé de rouvrir l’économie après le premier confinement et n’avait pas suffisamment investi dans l’application des ordonnances de santé publique. « Nous avons appris notre leçon et cette fois, nous serons en mesure de rouvrir non seulement l’économie mais aussi la connexion aérienne avec le monde. »

%d blogueurs aiment cette page :