Le Premier ministre britannique Boris Johnson permettra aux services religieux de se poursuivre malgré le confinement national.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a déclaré que les services de prière dans la synagogue seraient autorisés à se poursuivre malgré le confinement en cours dans tout le pays.

La dernière fois qu’un confinement a été mis en place dans le pays, les synagogues ont été invitées à fermer leurs portes malgré les appels de diverses organisations juives.

Le confinement strict ayant pris fin il y a environ un mois, le Premier ministre avait accepté de permettre la réouverture des synagogues.  Les services funéraires étaient cependant autorisés à se poursuivre avec une participation limitée à 30 personnes maximum.

Cependant, certaines régions du Royaume-Uni ont exigé la fermeture des synagogues locales. Les dirigeants locaux de l’Écosse, par exemple, autoriseront uniquement les chantre et les rabbins à organiser des prières «en ligne» – bien que cela ne constitue pas un Minyan comme le stipule la loi juive.

Les communautés juives du Royaume-Uni ont exprimé leur satisfaction face à la décision du Premier ministre de laisser les synagogues ouverts mais ont appelé les fidèles à faire preuve d’une vigilance accrue en ce qui concerne les restrictions relatives aux coronavirus. «Dans nos communautés, les décès par coronavirus ont considérablement augmenté ces dernières semaines. On ne peut se permettre aucun niveau de complaisance», ont-ils déclaré.

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars