Le Dr Vladimir Zelenko de Kiryat Joel dit qu’il a utilisé un mélange expérimental de médicaments pour traiter près de 700 victimes de coronavirus. Le Dr Zev Zelenko est un médecin qui exerce à Monroe dans l’état de New York, l’un des états américains les plus touchés par COVID-19, selon l’OMS.

Un nouveau médicament, inventé par un médecin juif à New York, pourrait bientôt être approuvé aux États-Unis.

Son traitement expérimental combine de l’hydroxychloroquine, des antibiotiques, du zinc, des vitamines et des médicaments anti-fièvre. Le Dr Vladimir Zelenko prétend avoir pu ainsi guérir près de 700 patients atteints de coronavirus.

Dans une entrevue avec le Forward, le Dr Zelenko, un médecin de famille, a admis que son cocktail « était nouveau et non testé, et qu’il était trop tôt pour évaluer son efficacité à long terme ». Il a également déclaré qu’il ne teste pas la plupart de ses patients pour le coronavirus, en raison des retards qui seraient causés par l’attente des résultats du test.

Mais il a déclaré au Forward qu’il croyait que les avantages de la mise en œuvre de sa méthode de traitement étaient bien plus importants que les risques d’attendre pour vérifier son efficacité.

Selon le Washington Post, le Dr Zelenko a été contacté par le nouveau chef de cabinet du président américain Donald Trump, le représentant Mark Meadows, et les experts de la Maison Blanche évaluent le protocole.

Les rapports ont également déclaré que le vice-président américain Mike Pence avait exhorté la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis à accélérer le processus bureaucratique afin que le médicament du Dr Zelenko, soit disponible. à utiliser avec les patients atteints de coronavirus.

Lundi, la FDA a approuvé des traitements expérimentaux utilisant de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine, des médicaments antipaludéens pour le traitement d’urgence des coronavirus.

Des études récentes ont montré que l’hydroxychloroquine administrée ensemble peut améliorer les résultats pour les patients atteints de coronavirus et que le zinc peut diminuer la morbidité des infections des voies respiratoires inférieures.

 

 Il vient d’écrire une lettre ouverte à l’attention du président Trump et des médecins du monde entier dans le but de partager les succès qu’il aurait obtenus en traitant 500 patients à risques présentant les symptômes du COVID-19. Cette lettre a été reprise par différents média américains. Nous vous en livrons une traduction aussi fidèle que possible mais attirons votre attention sur le fait que les informations qu’elle contient doivent être prises en compte avec toutes les précautions qui s’imposent.

 « zéro décès, zéro hospitalisation et aucune intubation »

« Je m’appelle Dr Zev Zelenko et j’exerce la médecine à Monroe, NY. Au cours des 16 dernières années, j’ai soigné environ 75 % de la population adulte de Kiryas Joel, qui est une ville de 35 000 habitants dans laquelle l’infection s’est propagée rapidement et sans contrôle avant que soient mises en place les mesures de distanciation sociale.

À ce jour, mon équipe a testé environ 200 personnes de cette ville pour Covid-19, et 65 % des résultats ont été positifs. Si l’on extrapole ces chiffres à l’ensemble de la population, cela signifie que plus de 20 000 personnes sont infectées à l’heure actuelle. Dans ce groupe, j’estime qu’il y a 1500 patients qui sont dans la catégorie à haut risque (c’est-à-dire> 60, immunodéprimés ou avec des comorbidités, etc.).

Compte tenu de l’urgence de la situation, j’ai développé le protocole de traitement suivant en milieu préhospitalier et n’ai vu que des résultats positifs.

– Tout patient souffrant d’essoufflement, quel que soit son âge est traité.
– Tout patient dans la catégorie à haut risque, même avec de légers symptômes, est traité.
– Les patients jeunes, en bonne santé et à faible risque, même présentant des symptômes, ne sont pas traités (à moins que leur situation ne change et qu’ils tombent dans la catégorie 1 ou 2).

Ma prescription est la suivante :

–        Hydroxychloroquine 200 mg deux fois par jour pendant 5 jours

–        Azithromycine 500 mg une fois par jour pendant 5 jours

–        Sulfate de zinc 220 mg une fois par jour pendant 5 jours

La justification de ma prescription repose sur les données disponibles en Chine et en Corée du Sud avec la récente étude publiée en France (sites disponibles sur demande). Nous savons que l’hydroxychloroquine aide le zinc à pénétrer dans la cellule. Nous savons que le zinc ralentit la réplication virale au sein de la cellule. Concernant l’utilisation de l’azithromycine, je postule qu’elle prévient les infections bactériennes secondaires. Ces trois médicaments sont bien connus et généralement bien tolérés, d’où un risque faible pour le patient.

Depuis jeudi dernier, mon équipe a traité environ 350 patients à Kiryas Joel et 150 autres patients dans d’autres régions de l’état de New York avec le même traitement.

Selon les retours d’information que j’ai pu obtenir des équipes médicales, nous avons eu ZÉRO mort, ZÉRO hospitalisation et ZÉRO intubation. De plus, je n’ai entendu parler d’aucun effet secondaire autre qu’environ 10 % des patients souffrant de nausées et de diarrhées temporaires.

En somme, ma recommandation urgente est de commencer le traitement en ambulatoire dès que possible conformément à ce qui précède. D’après mon expérience directe, il prévient le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), évite les hospitalisations et sauve des vies.

Avec beaucoup de respect,

Dr. Zev Zelenko”

 

 

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars