Sans verrouillage en vue, Israël dépasse le seuil de verrouillage des 600 cas graves.

Le ministère israélien de la Santé a annoncé jeudi matin que le nombre de cas graves de coronavirus avait atteint 603.

Dans le même temps, le ministère a signalé que 7 856 nouveaux cas de coronavirus ont été diagnostiqués mercredi, ce qui représente 5,50 % des résultats des tests de coronavirus reçus.

Il y a actuellement 62 163 cas actifs de coronavirus, et le pays a jusqu’à présent enregistré 6 726 décès de coronavirus, dont 17 sont décédés mardi et quatre mercredi.

Près d’un millier (994) patients atteints de coronavirus sont hospitalisés, dont les 603 qui sont dans un état grave, dont 149 sont dans un état critique, avec 106 patients intubés.

Plus tôt ce mois-ci, le ministère de la Santé a déclaré que si Israël atteignait 600 à 700 cas graves de coronavirus , le pays devra fermer ses portes afin d’éviter de surcharger les hôpitaux.

La raison en est que les hôpitaux israéliens ne sont capables de soigner correctement que 1 200 patients atteints de coronavirus, et atteindre la référence du ministère indiquerait que les hôpitaux atteindraient leur capacité maximale dans les semaines à venir.

En réponse, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a suggéré d’augmenter les capacités des hôpitaux comme alternative au verrouillage. Cependant, les hôpitaux n’ont pas encore vu les fruits de cette promesse, qui aurait été conditionnelle à ce que les directeurs s’abstiennent de discuter de la véritable situation dans leurs services de coronavirus avec les médias.

Alors que le Dr Michael (Miki) Halberthal, directeur du campus de soins de santé Rambam de Haïfa, a déclaré que Bennett n’avait rien exigé de lui , il a également déclaré que les hauts responsables du gouvernement lui avaient demandé d’abandonner les normes de soins afin de s’adapter à la surcharge attendue de les patients.

 

 

Pendant ce temps, il est devenu clair que 45% des Israéliens soutiennent un verrouillage , mais seulement 30% suivraient « définitivement » les ordres si un tel était imposé. Dans le même temps, il est peu probable que le gouvernement annonce sa décision sur la question avant une semaine avant le début des vacances.

 

 Estimations du ministère de la Santé : Vaccins de rappel pour les plus de 40 ans aujourd’hui, et pour les plus de 30 ans la semaine prochaine.

De hauts responsables du ministère israélien de la Santé estiment que jeudi soir, les troisièmes doses du vaccin contre le coronavirus seront approuvées pour tous les Israéliens de plus de 40 ans , a rapporté Israel Hayom .

Selon le rapport, les responsables estiment qu’il y a de fortes chances que des doses de rappel soient approuvées pour les personnes de plus de 30 ans la semaine prochaine. Le mois prochain, les clichés seront approuvés pour les Israéliens de tous âges, a ajouté le site.

Jeudi soir, le forum d’experts conseillant le ministère israélien de la Santé sur la lutte contre le coronavirus devrait tenir une réunion d’environ 90 médecins, dont des membres du conseil consultatif sur les vaccins et le personnel professionnel de gestion des pandémies.

Un haut responsable de la santé participant au forum professionnel du ministère de la Santé pour lutter contre le coronavirus a déclaré à Israel Hayom que « la plupart des responsables du ministère de la Santé sont favorables à l’approbation – même aujourd’hui – de la troisième dose pour les personnes âgées de 40 ans et plus. Le Cabinet du coronavirus, le gouvernement , et le Premier ministre y fait aussi vraiment pression. »

« Ensuite, il semble que ce ne soit qu’une question de temps, d’ici une semaine, qu’ils approuveront la troisième dose pour les 30 ans et plus, et en septembre – pour tous les âges possibles. »

Plus tôt cette semaine , le corps médical de Tsahal a commencé lundi à administrer une troisième dose d’un vaccin COVID-19 au personnel médical de plus de 30 ans et aux militaires de Tsahal âgés de 50 ans et plus.

 Intel emploie 14 000 personnes en Israël. Des primes seront également versées aux personnes déjà vaccinées.

Intel Corporation en Israël offre 250 $ à chacun de ses employés qui se font vacciner contre le coronavirus.

L’incitatif sera également versé aux employés qui ont déjà été vaccinés. Les travailleurs horaires recevront 100 $ supplémentaires à la place sur leur fiche de paie mensuelle. Chaque travailleur qui va se faire vacciner aura quatre heures de congé pour le faire. Intel emploie 14 000 personnes en Israël, dont 2 000 pour Habana Labs ou Mobileye.

« Cette décision vient d’un lieu de fierté et d’inquiétude pour la santé de nos employés et de leurs familles et communautés », a déclaré un porte-parole d’Intel. « Nous voulons faire tout notre possible pour avoir un impact afin de faire vacciner autant de personnes que possible afin que nous puissions mettre cette [épidémie] derrière nous. »