fbpx
WHATSAPP POUR ENVOI DE PHOTOS UNIQUEMENT : 00972 587 358 770 [email protected]

Le chef d’état-major des FDI, Gadi Eisenkot, a décidé jeudi d’envoyer des renforts au commandement sud face aux tensions élevées à la frontière de Gaza.

 

Ynetnews

Alors que la situation sécuritaire à la frontière de Gaza se détériorait, le chef d’état-major des FDI, Gadi Eisenkot a procédé à une évaluation de la situation avec les principaux généraux de Tsahal, ainsi que de hauts responsables du Shin Bet, à l’issue desquels un déploiement à grande échelle de troupes supplémentaires dans le sud a été décidé. au cours des prochains jours.

Les FDI ont déclaré dans un communiqué que la décision avait été prise “de poursuivre la politique résolue visant à contrecarrer les attaques terroristes et à empêcher les infiltrations en Israël dans la zone de la barrière de la bande de Gaza”. Les FDI sont préparées à affronter divers scénarios. L’organisation terroriste du Hamas est responsable de tout ce qui se passe dans et à partir de la bande de Gaza.”

Un adolescent palestinien âgé de 15 ans a été tué par balle mercredi soir lors d’affrontements entre des émeutiers palestiniens et les forces de Tsahal près du poste-frontière d’Erez, dans le nord de la bande de Gaza.

Plus de 1 000 Palestiniens ont manifesté à plusieurs endroits différents le long de la clôture de la frontière, jetant des pierres sur les forces de Tsahal et incendiant des pneus.

Les troupes israéliennes ont réagi par des mesures de dispersion de la foule, les FDI ayant déclaré que les soldats “agissaient conformément aux règles d’engagement”.

Dans le même temps, une délégation du Hamas dirigée par le chef adjoint du groupe terroriste Saleh al-Arouri est revenue mercredi après quatre jours de discussions au Caire avec les plus hauts responsables des services de renseignements égyptiens.

Les discussions ont porté à la fois sur la réconciliation avec le Fatah – une faction palestinienne rivale dirigée par Mahmoud Abbas – et sur un arrangement à Gaza, qui comprendrait un accord de cessez-le-feu avec Israël. Le résultat de ces discussions n’est pas clair.

Ces dernières semaines, les émeutes palestiniennes à Gaza ont augmenté de façon spectaculaire, de même que le lancement de ballons et de cerfs-volants incendiaires.

Lundi, quelque 4 000 Palestiniens se sont révoltés dans le nord de Gaza, lançant des pierres et des cocktails Molotov et ont lancé des feux d’artifice sur les forces israéliennes, qui ont réagi par des mesures de dispersion de la foule.

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP