WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

Il y a environ dix ans, j'ai rencontré M. Bernard Barouh Cytryn, un survivant de l'Holocauste et un vétéran de la guerre de Corée. Reb Baruch, massothérapeute neuromusculaire, connu de ma famille, vit dans ma ville. L'énergie et l'enthousiasme de Reb Baruch m'ont attiré vers lui comme un "aimant" et il était devenu comme un "Papi" pour nous.

 

La première fois que nous nous sommes rencontrés, il était excité de me montrer une lettre précieuse qu'il avait reçu du Rabbi le 5 Tamouz 5711 (1951) : «J'ai été un peu surpris que vous me m'ayez pas parler de vos contacts personnels avec vos amis en matière de Judaisme, car si l'influence par le bon exemple est assez efficace, il est nécessaire d'en faire l'objet de conversations dès que possible. Menahem Schneerson"

 

Reb Barouh avait échappé de justesse au crématorium à Auschwitz alors qu'il était âgé de 13 ans. Il croyait être le seul survivant de toute sa famille. Comme il le disait, «ma famille a été détruite». Et pour Barouh Cytryn, la famille était tout. Bien qu'il ai eu l'occasion de s'échapper au début de la guerre, il ne l'a pas fait car sa mère ne voulait pas se séparer de lui.

 

Avec l'aide de D., il se rendit aux Etats-Unis après la guerre et, malgré tous ses souvenirs atroces du passé, il s'engagea dans la guerre de Corée en 1951 en reconnaissance aux États-Unis de l'avoir sauvé de la barbarie nazi.

 

Un de ses amis de l'époque, le Rav Eliyahu Gross, l'emmena voir le Rabbi avant de partir pour la Corée. Le Rabbi lui demanda de mettre Tefilines tous les jours lui donna sa bénédiction qu'il rentrerait chez lui en toute sécurité. Il se souvient comment les balles sifflaient à quelques centimètres de son visage sans l'atteindre grâce à la bénédiction du Rabbi.

 

Apres avoir entendu son histoire, je l'ai mis en contact avec le Rav Yechiel Cagen du projet "Ma rencontre avec le Rabbi" des vidéos JEM qui l'a interviewé en 2010. Cette histoire fut d'ailleurs sélectionnée pour être publiée dans le nouveau livre de JEM : "My Story".

 

Mais l'histoire de Reb Barouh ne s'arrête pas là. Il y a environ deux semaines, j'ai reçu un appel d'un couple de jeunes Habad qui envisageait de partir en Chlihout dans une ville de la côte Est des Etats-Unis. Une famille locale devait les accueillir pour une fête de 'Hanoucca avec 35 autres juifs locaux.

 

Pour les remercier, les nouveaux Chlou'him ont offert à la famille d'accueil le nouveau livre de JEM, "My Story" qui venait de sortir. Le livre décrit l'impact que le Rabbi a eu et continue d'avoir sur la vie des juifs à travers le monde.

 

Quelques jours plus tard, le jeune couple de Chlouhim reçu un appel téléphonique de la famille d'accueil. Ils venaient de lire l'histoire d'un certain Bernard Barouh Cytryn. Ils étaient très intrigués d'avoir le même nom de famille et d'être originaires de la même ville (Kielce) en Pologne. Ils contactèrent donc JEM pour avoir les coordonnes de ce Barouh Cytryn.

 

Le Rav Yechiel Cagan de JEM me transmit l'information et j'ai bien sur immédiatement appelé Reb Barouh. Après lui avoir demandé de s'asseoir j'ai partagé avec lui cette histoire et lui ai dit qu'il était fort probable qu'il ait de la famille aux Etats Unis! La voix de Reb Baruch était entrecoupée de sanglots.

 

La famille Cytryn devait voyageait pour la Floride pour une réunion de famille et, en quelques heures, Barouh (qui vit en Floride) les a rencontrés et ils ont découvert qu'ils étaient en effet de la même famille!

 

De toute évidence, Reb Barouh n'était pas le seul survivant de sa famille. Il a finalement eu le famille qu'il avait toujours espéré! Ils l'ont bien sur invité à se joindre à leur fête de famille et lui ont donné une place d'honneur! Barouh a pu rencontré son cousin Albert Cytryn et près de 40 membres de la famille qu'il n'avait jamais revu!

 

Si JEM n'avait pas minutieusement fait ces interviews, Reb Barouh aurait-il eu l'occasion de rencontrer sa famille? Notre jeune génération qui n'a jamais vu le Rabbi aurait-elle pu faire l'expérience de la grandeur de notre Rabbi et être capable de se connecter à ces histoires?

 

J'espère qu'en partageant cette histoire miraculeuse, les gens seront inspirés et sentiront la grande importance du projet JEM!

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP