Accueil
Paracha Vaïchla’h "Je me suis fait petit devant tant de bonté" par le Rav Yaakov Abergel
Magazine - Paracha
Jeudi, 15 Décembre 2016 15:09

rav-yaakov-abergelLe phénomène physique bien connu selon lequel, plus la lumière du soleil est forte plus la pupille de l’oeil retrécit pour finir par devenir un simple tout petit point, s’applique dans le cas de notre père Yaakov.


En effet, plus D.ieu (‘la lumiere du soleil’) se révèle à Yaakov, plus il se fait petit (comme la pupille de l’oeil).


Aussi Yaavov déclare dans notre Paracha: ‘Je me suis fait petit devant tant de bonté’



L’Eternel crée les mondes, et tout ce qu’ils contiennent, par Sa parole bénie.


Or, la parole divine n’est pas comme celle des hommes. La parole humaine est inerte, alors que ‘les articulations de la parole divine sont douées de volonté et de sagesse’ (‘La Source’ du Rabbi Rachab, cinquième discours, chapitre 2).


Le Rabbi Rachab rapporte du livre du Zohar que lors de la Création du monde, chaque lettre s’est présentée devant L’Eternel pour solliciter que le monde soit créé par elle.


Rabbi Chalom Dov Ber nous explique alors que la lettre Hé, laquelle désigne le souffle par lequel L’Eternel porte continuellement le monde du néant à l’existence, ‘désire et aspire à monter à sa source’.


En effet, le Hé, qui désigne la Séfira de Malkhouth, répugne à descendre dans les mondes inférieurs pour leur donner vie car ils sont un mélange de bien et de mal.


Aussi le Rabbi explique que ‘de même que la flamme tend naturellement à monter, la parole de D.ieu, Malkhouth, la lettre Hé, source de la Création, aspire toujours à s’élever, à remonter là-Haut’ .

 

A ce sujet Rabbi Chimon Bar Yo’haï (Zohar 3, 191a) exprime l’ascension du Hé en ces termes:


‘Au moment où elle se trouve dans un état d’amour sublime… La forte pression de cet amour, qu’elle ne peut supporter, provoque en elle une contraction telle qu’on ne voit d’elle qu’un point, qui est le Youde.’ Ce qui veut dire que le ‘Hé’ devient un Youde, le Youde étant la fusion avec le ‘Néant’.


Ainsi, lorsque L’Eternel apparaît à Ses creatures, celles-ci se soumettent au point de n’être plus qu’un point, exactement comme la pupille de l’oeil qui retrécit lorsque le soleil apparait dans sa force.


La lettre Youde que l’on a comparé à la pupille de l’oeil exprime donc la soumission à D.ieu, par laquelle un juif mérite que l’Eternel lui apparaisse. C’est à dire que l’essence de son âme fusionne avec l’Essence divine.


Cela s’accorde à l’enseignement du Tanya selon lequel: ‘L’Eternel ne peut résider que dans un endroit qui Lui est parfaitement soumis’.


En effet, L’Eternel ne désire fusionner avec le réceptacle qui reçoit Sa lumière, que si celui-ci est parfaitement soumis à Sa Volonté bénie. La condition de fusionner avec le néant divin exige donc de la part d’un juif qu’il se considère lui-même comme ‘rien’.


Il apparaît d’après ce principe que les ‘endroits’ dans lesquels se révèle la lumière divine sont tous comparables à un point.


Ainsi, ‘Hokhma, qui est la force la plus élevée de l’intellect, du fait qu’elle permet de saisir la Sagesse infinie de D.ieu, est aussi comparée à un point, ainsi qu’il est dit:


‘l’un des aspects de ‘Hokhma’ est ‘l’éclair intuitif, la saisie initiale de l’esprit; bien qu’il soit encore au-dessus de la compréhension effective, car il est sous forme de noyau, généralisé, non appréhendé’ (la Source, 27ème discours, chapitre 2).


De la même façon, dans l’enchaînement des mondes, la lumière infinie de D.ieu se révèle en premier dans la Séfira de ‘Hokhmah du monde d’Atsilouth, qui est aussi représentée par un point, lequel n’est autre que la lettre Youde du Nom d’Havayé.



La lettre Youde du nom ‘Yaakov’ exprime donc la soumission la plus totale vis à vis de l’Eternel.


Cette lettre est aussi la première lettre du nom Yéhoudi, et de fait chaque juif est lui-même soumis à l’Eternel car l’essence de son âme est enracinée dans l’Essence divine.


Par ailleurs la valeur numérique de la lettre Youde est égale à 10.

 

10, comme les 10 forces de l’âme divine, les 3 forces de l’intellect et les 7 attributs émotionnels.


Le Rabbi par son enseignement révèle les 10 forces de notre âme, et même bien plus que celà, puisqu’il en révèle l’essence. Il est l’intermédiaire entre le Créateur et l’Assemblée d’Israël dont la mission est d’unir les mondes entre eux, c’est à dire de nous permettre de fusionner avec le divin, pour enfin connaître la joie véritable, ainsi que l’exprime l’Admour Hazaken lorsqu’il déclare (Tanya):


‘Combien grande est la joie d’un homme ordinaire quand il se trouve proche d’un roi de chair et de sang qui accepte son hospitalité, et loge sous son toit! Combien infiniment plus grande est dès-lors la proximité du Suprême Roi des Rois, béni soit-Il. Ainsi est-il écrit (Jérémie, 30, 21):


‘Car qui oserait de lui-même s’approcher de Moi ? Dit L’Eternel (Tanya, 33).


De fait, c’est par la soumission aux enseignements du Rabbi que nous accédons à la véritable soumission vis à vis du Roi des Rois.


Cette soumission grâce à laquelle “nous logerons sous son toit”, le toit du Beit Ha Mikdache.


Cette soumission au sujet de laquelle Rabbi Chimon Bar Yo’haï déclara:


“Celui qui est esclave de D.ieu est maître de toute la terre”.


Cette soumission qui a le pouvoir de provoquer la venue de notre Juste Machia’h, trés bientôt et de nos jours.


Rav Yaakov Abergel

 

Add your comment

Your name:
Your email:
Titre:
Comment:
 
 
paiement0 anash 

 

3tamouz574-ecrire

0ohel חסידות.אורג


 keren-shmouel 

 

iphone-whatsapp3

PETITES ANNONCES

DEMANDE DE TEHILIM 
POUR UNE REFOUAH CHELAMA
cliquezici

Je lis les Tehilim en ligne

ALBUM PHOTOS DU RABBI

 

musique_habad


Les cours vidéo du Rav Y.I Ofen



LE DVAR MALHOUT (hébreu)

.

0dvar_malhout

LE HITAT DU JOUR

Houmach avec Rachi
Le commentaire de Rachi est une composante indispensable de l'étude quotidienne de la Torah. Son explication du 'Houmach, les cinq premiers livres de la Torah, clarifie le sens "simple" du texte de sorte qu'un enfant de cinq ans brillant puisse le comprendre.

Psaumes / Téhilim
Composé par le Roi David, le livre des Psaumes fut une source d'inspiration et un refuge dans la détresse au cours des siècles pour les Juifs comme pour les non-Juifs. Lire ses pages revient à entamer une conversation avec D.ieu.

Tanya
La 'Hassidout 'Habad est une philosophie globale liée à un mode de vie qui conçoit le Juif comme le lien unissant le Créateur avec le monde. Écrit par Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi, le fondateur de 'Habad, le Tanya est le texte central de cet enseignement.

Hayom Yom
Hayom Yom – une expression qui se traduit par « Au jour le jour » – est un recueil de pensées concises, souvent liées à la période où à l’étude du jour, qui procurent au lecteur de quoi sustenter son âme chaque jour de l'année.

Rambam
Le Michné Torah est l'œuvre principale du Rambam (Rabbi Moïse ben Maïmon). Elle contient des centaines de chapitres qui explicitent l'ensemble des lois évoquées dans la Torah.