Accueil
Paracha Reéh par Rav Yaacov Spitezki
Magazine - Paracha
Mercredi, 31 Août 2016 11:39

La paracha Rééh annonce toujours le mois d’Elloul qui est l’occasion de nous préparer aux fêtes du mois de Tichri et particulièrement à Roch Hachana et à Yom Kipour.

 

Elloul, le dernier mois du calendrier juif, est essentiellement lié à la Techouva, c’est-à-dire au retour vers D.ieu.

 

Il existe donc un lien intrinsèque entre notre Paracha et le mois d’Elloul ainsi que toutes les possibilités infinies qu’il recèle. Nous tenterons d’expliciter ceci en lisant attentivement le premier verset de Rééh.

 

La notion de Techouva est généralement perçue comme une transformation, un bouleversement de l’être, une prise de conscience d’une autre réalité. Mais c’est aussi un appel de D.ieu qui intervient dans notre vie et nous tend « Sa main » en nous offrant la possibilité de faire Techouva.

 

Cette possibilité est un don divin.Mais elle dépend de nos efforts.

 

Nous retrouvons cette idée dans le premier verset de notre paracha : « Regarde, JE donne devant vous aujourd’hui bénédiction et malédiction. »

 

D.ieu demande à tout un chacun de regarder. La Tora insiste sur le verbe regarder. La vision est un sens qui imprime chez l’individu une impression indélébile. En effet D.ieu nous place « aujourd’hui », c’est-à-dire chaque jour, dans des situations qui doivent nous inciter à revenir vers Lui. Il nous donne des occasions uniques. Le verbe donner implique l’abondance, la générosité.

 

L’univers tout entier est semblable au Palais du Roi des rois. Tout ce qui s’y passe révèle dans ses moindres détails la Providence divine. Tel est le sens de ce verset. Plus encore, l’utilisation du pronom personnel JE fait référence à l’essence même de D.ieu. C’est dire combien nous devons prendre conscience de l’omniprésence divine.

 

LIBERTÉ

 

Dès lors se pose une question. Pourquoi mentionner le terme « malédiction » avec celui de « bénédiction ».

 

D’après ce que nous venons d’expliquer, nous pourrions penser que D.ieu nous contraint en quelque sorte à faire Techouva et à revenir au Judaïsme. Pour écarter une telle hypothèse, le verset se termine par les mots « malédiction et bénédiction ». C’est-à-dire que la liberté de choix nous est laissée et reste intacte. Nous pourrions également penser que cette alternative rend la Techouva très difficile. C’est pourquoi le texte continue avec une précision importante : « la bénédiction si vous écoutez les commandements de D.ieu… la malédiction si vous vous écartez du chemin que Je vous indique… »

 

UNE BONNE PENSÉE

 

Pour la bénédiction, il suffit d’écouter c’est-à-dire d’avoir la volonté d’agir.

 

Une bonne pensée, une bonne intention sont déjà considérées comme le début d’une bonne action. Ceci n’est pas le cas pour une mauvaise pensée qui ne sera jamais assimilée par D.ieu comme étant le début d’une mauvaise action.

En résumé, le simple désir de l’homme de faire Techouva « incite », pour ainsi dire, D.ieu à nous « tendre Sa main » et à nous aider à effectuer un retour complet vers Lui.

 

Causerie diffusée sur Kol Israël

 

CENTRE SHORASHIM POUR LES ÉTUDIANTS
054 239 97 91

Add your comment

Your name:
Your email:
Titre:
Comment:
 
 
paiement0 anash 

vente-hamets 

3tamouz574-ecrire

0ohel חסידות.אורג 

guide-pessah-5777

 

 

 keren-shmouel 

 

iphone-whatsapp3

PETITES ANNONCES

DEMANDE DE TEHILIM 
POUR UNE REFOUAH CHELAMA
cliquezici

Je lis les Tehilim en ligne

 
LES TEHILIM DU JOUR

ALBUM PHOTOS DU RABBI

 

musique_habad


Les cours vidéo du Rav Y.I Ofen



LE DVAR MALHOUT (hébreu)

.

0dvar_malhout

LE HITAT DU JOUR

Houmach avec Rachi
Le commentaire de Rachi est une composante indispensable de l'étude quotidienne de la Torah. Son explication du 'Houmach, les cinq premiers livres de la Torah, clarifie le sens "simple" du texte de sorte qu'un enfant de cinq ans brillant puisse le comprendre.

Psaumes / Téhilim
Composé par le Roi David, le livre des Psaumes fut une source d'inspiration et un refuge dans la détresse au cours des siècles pour les Juifs comme pour les non-Juifs. Lire ses pages revient à entamer une conversation avec D.ieu.

Tanya
La 'Hassidout 'Habad est une philosophie globale liée à un mode de vie qui conçoit le Juif comme le lien unissant le Créateur avec le monde. Écrit par Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi, le fondateur de 'Habad, le Tanya est le texte central de cet enseignement.

Hayom Yom
Hayom Yom – une expression qui se traduit par « Au jour le jour » – est un recueil de pensées concises, souvent liées à la période où à l’étude du jour, qui procurent au lecteur de quoi sustenter son âme chaque jour de l'année.

Rambam
Le Michné Torah est l'œuvre principale du Rambam (Rabbi Moïse ben Maïmon). Elle contient des centaines de chapitres qui explicitent l'ensemble des lois évoquées dans la Torah.