transparent

 

 

 


 
 
Email rédaction et publicités : hassidout.org@gmail.com    -   Envoi de photos par whatsapp : 00972-587-587-972

ilouil-nishmat-moule

  

Accueil
Emor "l'esprit de la lettre" par Rav Yaacov Spitezki
Magazine - Paracha
Lundi, 16 Mai 2016 13:10

Émor(Lévitique 21-24)
L'esprit de la lettre


Vu superficiellement, la Torah semble accorder une importance extrême à une multitude de lois et de détails. Certains critiquent cette « obsession » pour le caractère technique des commandements, arguant qu’elle en dénature l’aspect humain sous-jacent. Mais cela est un préjugé sans fondement et il suffit de lire les Prophètes qui condamnent à maintes reprises un ritualisme desséché pour s’en convaincre.


Voici une réflexion tirée de la Paracha de la semaine qui nous prouve à quel point la loi juive est sensible à la dignité humaine.


Dans la Paracha Émor figure notamment le commandement de laSefirat Haomer. Celui-ci consiste à compter chaque soir les jours qui séparent la fête de Pessah de celle de Chavouot. Ce décompte est très minutieux et de nombreux détails, non respectés, peuvent invalider ce commandement.


Un exemple : comme toutes les mitsvot, le décompte du Omer est précédé d’une bénédiction. Mais pour être à même de la réciter, il faut avoir dûment compté tous les jours précédant du Omer. Détail important ; si l’on a oublié de compter en soirée, on pourra se rattraper pendant la journée suivante mais sans bénédiction. Puis le soir suivant venu, on reprendra le compte avec la bénédiction. En revanche, si l’on a négligé de rattraper le compte le lendemain de l’omission, on ne pourra plus compter avec bénédiction.


Supposons à présent qu’un homme se trouve dans cette situation. Il a raté un jour entier, et de ce fait, il ne peut plus compter avec la bénédiction. Quelques jours plus tard, il doit diriger l’office à la synagogue. Comme le veut l’usage, c’est l’officiant qui doit réciter à voix haute la bénédiction précédant le Omer. Or en théorie, cet indinvidu n’aurait pas le droit de réciter la bénédiction. Pourtant, pour éviter de lui infliger une honte en public, la loi juive fait preuve d’humanité et lui accordent à titre exceptionnel la permission de réciter la bénédiction en public !


Cet exemple nous prouve que la dimension humaine de la mitsva revêt plus de poids que ses contingences "techniques".


La période du calendrier hébraïque dans laquelle nous nous trouvons actuellement rejoint d’ailleurs cette dimension. Rabbi Akiva perdit 24 000 disciples, décimés par une épidémie. Le Talmud souligne que la cause de cette tragédie avait pour origine un manque de respect mutuel entre les élèves. En effet, chaque disciple était convaincu que sa compréhension des enseignements du maître était supérieure à celle de ses camarades. Et c’est ce qui l’entraîna à vouloir imposer à tout prix son opinion, sans prendre la peine d’écouter celle des autres.


Or quelle valeur a le respect de la loi si le respect de l’autre est bafoué ?


C’est là tout le danger du fanatisme…
RAV YAACOV SPITEZKI

 

 

Add your comment

Your name:
Your email:
Titre:
Comment:
 
 
paiement0 anash 

 

 
MOI AUSSI JE CLIQUE SUR J'AIME!!

 

3tamouz574-ecrire

0ohel חסידות.אורג 

 

2 pour choisir une Masse'het

michnayot-bensoussan2

  

 keren-shmouel 

 

207 2017-05-05 11-40-45 PUB-GROSKASH

PETITES ANNONCES

DEMANDE DE TEHILIM 
POUR UNE REFOUAH CHELAMA
cliquezici

Je lis les Tehilim en ligne

 
LES TEHILIM DU JOUR


ALBUM PHOTOS DU RABBI

 rav-itshak-goldberg

musique_habad


Les cours vidéo du Rav Y.I Ofen



LE DVAR MALHOUT (hébreu)

.

0dvar_malhout

LE HITAT DU JOUR

Houmach avec Rachi
Le commentaire de Rachi est une composante indispensable de l'étude quotidienne de la Torah. Son explication du 'Houmach, les cinq premiers livres de la Torah, clarifie le sens "simple" du texte de sorte qu'un enfant de cinq ans brillant puisse le comprendre.

Psaumes / Téhilim
Composé par le Roi David, le livre des Psaumes fut une source d'inspiration et un refuge dans la détresse au cours des siècles pour les Juifs comme pour les non-Juifs. Lire ses pages revient à entamer une conversation avec D.ieu.

Tanya
La 'Hassidout 'Habad est une philosophie globale liée à un mode de vie qui conçoit le Juif comme le lien unissant le Créateur avec le monde. Écrit par Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi, le fondateur de 'Habad, le Tanya est le texte central de cet enseignement.

Hayom Yom
Hayom Yom – une expression qui se traduit par « Au jour le jour » – est un recueil de pensées concises, souvent liées à la période où à l’étude du jour, qui procurent au lecteur de quoi sustenter son âme chaque jour de l'année.

Rambam
Le Michné Torah est l'œuvre principale du Rambam (Rabbi Moïse ben Maïmon). Elle contient des centaines de chapitres qui explicitent l'ensemble des lois évoquées dans la Torah.