WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

Déposer du ‘Hamets avant la bédika

1) C’est à la tombée de la nuit du 14 Nissan que peut débuter, à priori, la bédika. Commencer à l’heure n’est pas seulement considéré comme une « conduite d’homme zélé », mais est un décret de nos Sages (Choul’hane Aroukh Harav).

2) Celui qui désire faire la bédika la nuit du 13 Nissan ou une autre nuit, à la lumière d’une bougie, peut effectivement le faire en prenant soin de ne plus introduire de ‘hamets dans les endroits vérifiés. Cependant, on ne dira pas la bénédiction que nos Sages ont instituée exclusivement pour le 14 Nissan. Il est possible, à priori, de faire la bédika de toute sa maison les nuits qui précèdent celle du 14 Nissan. Cependant, on laissera une pièce à vérifier le 14 Nissan sur laquelle on dira la bénédiction.

3) En cas d’impossibilité de faire la bédika la nuit du 14 Nissan, et qu’on a le choix de la faire soit une nuit avant le 14, soit le matin du 14, lendemain de la nuit de la bédika, on préfèrera cette deuxième solution car elle nous permet de dire la bénédiction.

4) La bédika sera faite dans tous les endroits dans lesquels on aurait pu introduire du ‘hamets pendant l’année. En cas d’impossibilité de faire une bédika sérieuse dans sa maison, ainsi que dans son magasin ou son cabinet de travail, il est possible de vendre à un non-juif les parties de ces propriétés que l’on n’aura pas l’intention d’utiliser pendant Pessa’h. Il sera cependant permis de pénétrer, pendant Pessa’h, dans les endroits vendus, pour en chercher un objet en cas de besoin. Ceci car le Rav prévoit généralement dans le contrat de vente du ‘hamets de demander la permission au non-juif d’utiliser les endroits vendus.

5) On est tenu de faire la bédika de toutes les pièces, même celles qu’on a l’intention de fermer pour tout Pessa’h.

6) Certains ont la coutume pendant la bédika de prendre une plume qui aidera à ramasser et à gratter le ‘hamets se trouvant dans les petits trous. L’habitude est aussi de prendre un sac dans lequel on mettra le ‘hamets que l’on aura trouvé.

7) La coutume est aussi de prendre une cuillère en bois qui sera introduite dans le sac et sera brûlée avec le ‘hamets.

8) Beaucoup se permettent de faire une bédika superficielle en s’appuyant sur le fait qu’un nettoyage sérieux a été fait avant. Bien qu’il y ait une base halakhique à cela, il est tout de même recommandé de faire une bédika soigneuse et appliquée comme indiqué dans le Choul’hane Aroukh. D’ailleurs tous les grands Sages d’Israël s’impliquèrent beaucoup personnellement dans cette mistva.

9) Il faut balayer les pièces avant la bédika afin de faciliter celle-ci. Le nettoyage qu’on aura fait auparavant servira de balayage s’il a été bien fait.

10) En cas de doute si une pièce a été vérifiée, on sera tenu d’en refaire la bédika.

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP