Yehouda était membre du célèbre bataillon Givati ​​des Forces de défense israéliennes. En novembre 2012, il conduisait une jeep militaire en patrouille le long de la frontière avec Gaza. 

Sans avertissement, un missile, lancé depuis Gaza, a touché la jeep. Yehouda et les  trois autres soldats assis à l'arrière ont tous été blessés. La blessure de Yehouda était la plus grave. Il a été frappé à la tête et a finalement perdu la vue. 

Quatre jours plus tard, alors que Yehouda était toujours dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital Soroka, l'opération "Pilier de Défense" commençait sérieusement. Cette opération a débuté en partie en réaction à plus de 100 tirs de roquettes tirées sur Israël en l'espace de 24 heures. 

Les parents de Yehouda, Hannah et Israël, étaient constamment à son chevet dès le premier instant avec un dévouement sans fin. 

Alors que la famille était aux prises avec les blessures infligées à leur fils, le Rav Menahem Kutner, directeur du Projet Habad pour les victimes du terrorisme (CTVP) s'est précipité à l'hôpital pour les soutenir. 

Depuis lors, Habad a été comme une famille tout au long de la longue et souvent difficile période de réhabilitation. 

Récemment, le petit frère de Yehouda, Nehorai, a célébré sa Bar Mitsvah au Kottel. C'était une belle Sim'ha, organisée et réalisée par Habad.

Parmi les nombreux moments d’émotion de la Bar Mitsvah, le plus intense était celui où Yehouda a aidé son frère à mettre les Tefilines. Tout le monde a crié "Mazal Tov!" avec des larmes d’émotion.

 

























WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG