L'aumônier Habad de l'Institut Aleph, capitaine de l'armée de l'air, le Rav Elie Estrin, a organisé les festivités de 'Hanoucca pour les juifs servant dans les forces armées américaines dans six bases de l'armée, y compris le US Southern Command à Doral, en Floride, où le personnel et les membres de la famille ont assisté à un éclairage de la Menorah et une distribution de beignets, de dreidels et de Hanoukyot.

Le Rav Estrin est l'agent de liaison du personnel militaire de l'Institut Aleph et capitaine aumônier de la Réserve de l'US Air Force de l'Aleph Institute endossé sur le plan ecclésiastique, servant la 42ème escadre de la base aérienne Maxwell Air Force, en Alabama. Le Rav Estrin est le point de contact de l'Institut Aleph pour tous les Juifs des forces armées américaines afin de fournir un soutien spirituel et pratique, ainsi que du matériel religieux.

"Avec un nombre limité de rabbins au service des juifs des forces armées, le programme militaire d'Aleph garantit qu'ils puissent disposer de tout le nécessaire pour exercer et pratiquer leur religion", a déclaré le Rav Estrin, "Aussi, le soutien d'Aleph aux bases qui n'en ont pas d'aumônier est crucial."

Après cinq semaines d’entraînement en Alabama, le Rav Estrin est devenu le premier officier Loubavitch dans l’histoire de l’armée de l’air américaine.

En septembre 2015 , Estrin, 38 ans, a été assermenté dans l'armée de l'air en tant qu'aumônier militaire à la base commune Lewis-McChord, près de Tacoma, dans l'État de Washington. Cela fait de lui le premier rabbin Habad à avoir jamais été aumônier. Et en tant qu'officier, Estrin est maintenant équipé pour conseiller les militaires, tant juifs que non-juifs.

Rav du Beth Habad de l'université de Washington, l'intérêt d'Estrin pour l'armée s'est accru lorsqu'il s'est retrouvé à rencontrer des étudiants qui étaient des anciens combattants ou sur le point d'entrer dans le service.

«Afin de mieux les servir, j'avais besoin de connaître leur monde de l'intérieur», a-t-il déclaré la semaine dernière. "Il n'y a pas beaucoup d'aumôniers juifs dans l'armée en général."

Estrin a estimé que son style extraverti ferait de lui un candidat idéal pour une aumônerie militaire. «Je suis assez facile à vivre. J'aime parler aux gens et c'est exactement ce qu'ils veulent», a-t-il déclaré.

Son chemin a été facilité depuis que le Pentagone a simplifié la réglementation sur la barbe, le turban, les tatouages ​​religieux et autres marques d'identité religieuse pour les soldats en service actif depuis janvier 2014.

Estrin rejoint ales rangs du nombre restreint d'aumôniers juifs portant la barbe. Il se souvint qu'il s'était dit un jour, à la fin de 2013: «Si seulement ce stupide problème du port de la barbe n'existait pas.» Et, dit Estrin, "le jour même où j'avait pensé à ces mots, j'apprends la nouvelle de la fin de l'interdiction de la barbe dans l’armée. J'ai vu en cela un signe du ciel".

Estrin est né à Providence, dans le Rhode Island, de parents dont les interactions avec le Rabbide Loubavitch dans les années 1970 les orientaient vers un style de vie Habad.

Après avoir grandi à Pittsburgh, en Pennsylvanie, Estrin a rejoint les rangs des représentants de Habad envoyés dans le monde entier pour fournir des ressources juives et inspirer les Juifs à une vie plus observatrice.

«C'est un thème central chez Habad. Le sacrifice de soi est vraiment l'un des éléments clés du Mouvement Loubavitch. Le Rabbi appréciait beaucoup l'armée américaine».

"En tant qu’aumônier, la responsabilité ne concerne pas les juifs seulement. C'est  tout le monde que je dois aider. Cela ne veut pas dire que je dirigerai une messe catholique", plaisante-t-il, "mais si un catholique vient à moi avec un problème ou a besoin d'une ressource, je considère que c'est mon devoir de l'aider. L'idée même de l'aumônerie dans l'armée est le  traitement préventif", a-t-il déclaré. "Nous essayons de les déceler avant qu’ils n’aient un effondrement moral ou psychologique".

 


 

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG