WHATSAPP POUR ENVOI DE PHOTOS UNIQUEMENT : 00972 587 587 972 [email protected]

 

Par Menahem Brod / fr.chabad.org

 

Qu’est-ce qui changera ?

Que se passera-t-il lors de l’ère messianique ? De quoi sera faite notre vie ? Autant de questions qui surgissent lorsque l’on pense que Machia’h arrive incessamment. Il est question d’une transformation radicale du monde et de son fonctionnement, et il est bien naturel que cela suscite de l’intérêt, voire de l’inquiétude.

 

La situation actuelle du monde, avec ses bons côtés et ses travers, nous est au moins, elle, connue. Nous nous y sommes habitués, nous avons appris à l’affronter et, dans une certaine mesure, à vivre avec. La venue de Machia’h inaugurera un monde nouveau, une réalité qui nous est inconnue, dont nous ne savons pas quels seront les tenants et aboutissants. Pour certains, c’est une perspective qui peut être intimidante.

 

Tout ira bien

Il est donc nécessaire de rappeler en premier lieu que Machia’h n’amènera que du bien, de la joie et du bonheur à chacun d’entre nous. Les transformations qui auront lieu seront toutes pour le bien de l’humanité. Celui qui est malheureux aujourd’hui, sera heureux, et celui qui est déjà heureux le sera encore plus. La Délivrance messianique amènera la plénitude aussi bien à la collectivité qu’au particulier, et cette plénitude sera source de bien, de joie et de bonheur.

 

L’ère messianique, dans sa plus simple définition, est l’état idéal du monde : un monde droit, un monde fonctionnel, un monde dans lequel règnent le bien et la vérité. Non pas comme le monde d’aujourd’hui dans lequel la vérité est occultée, où le mal triomphe trop souvent du bien et dans lequel les relations entre les choses sont faussées. Notre monde n’est pas un monde normal, et pourtant il véhicule une impression que les choses ont toujours été ainsi et qu’elles le seront toujours, car il ne saurait en être autrement.1Cependant, il est certain que tout peut changer : dès l’instant où la vérité divine se révélera dans le monde, celui-ci se transformera immédiatement pour redevenir droit.

 

On peut comparer la situation actuelle à celle de gens vivant dans un monde obscur et ténébreux. Pendant des années, ils ont développé toutes sortes de comportements qui leur permettent d’évoluer dans l’obscurité : des cannes d’aveugles, des cordes-guides, des signes tactiles, etc. Ces gens ne peuvent pas s’imaginer un instant pouvoir vivre sans tous ces dispositifs qui leur permettent de marcher, de reconnaître les personnes et les lieux, etc. Mais la vérité est que dès qu’une fenêtre sera pratiquée pour laisser entrer la lumière, ils se déferont immédiatement de tous ces systèmes, car ils comprendront qu’ils ne sont plus d’aucune utilité. Ils se demanderont même comment ils ont pu ainsi vivre dans le noir une vie tellement limitée et faussée.

 

Il en est de même pour nous : dès que la Délivrance surviendra et que la gloire de D.ieu se révélera dans le monde, tous les doutes et toutes les difficultés qui alourdissent notre vie s’évanouiront. Il n’y aura plus de questions de foi, car « la gloire de D.ieu se révélera ».2 Il n’y aura plus aucune difficulté à étudier la Torah et à accomplir les mitsvot, car nous nous y sentirons poussés, tout autant que la faim nous pousse aujourd’hui à nous nourrir et la soif, à boire. Il n’y aura plus de guerre, de haines ou de jalousies, car chacun ressentira que l’autre est une partie de lui-même, et que nous formons tous ensemble une entité unifiée. Il ne sera plus nécessaire de combattre le mal, car il n’y aura plus de place pour le mal dans le monde, et le bien y régnera donc seul.

 

La Guéoula au sein de la Gola

Cette perspective de la « Guéoula », la Délivrance messianique, nous permet de comprendre les propos des Sages du Talmud, de Maïmonide et d’autres, selon lesquels, lors de l’ère messianique, « le monde suivra son cours ». Car, comme nous l’avons dit précédemment, la Délivrance ne vient pas bouleverser l’ordre du monde et ébranler ses fondements. C’est tout le contraire : la Délivrance vient introduire de l’ordre dans le monde existant, en remettant les choses à leur place légitime et naturelle et en dirigeant toutes les forces présentes dans le monde vers le bien et la sainteté. C’est pourquoi il est clair qu’elle se fera au sein même de la réalité actuelle.

 

Le Rabbi de Loubavitch a de nombreuses fois évoqué et souligné ce point, en particulier en réponse à ceux qui craignaient que la Délivrance vienne détruire tout ce qu’ils ont bâti pendant l’exil. Il n’y a aucune base à cette crainte. La Délivrance ne fera qu’introduire une perfection dans chaque chose. On peut voir à cela une allusion dans le mot hébraïque Guéoula – גאולה, « Délivrance », formé des lettres du mot Gola – גולה, « exil », auxquelles s’ajoute la lettre alef א. Ceci nous enseigne que la Délivrance se revêtira dans la réalité actuelle de l’exil, mais qu’elle y introduira le « alef », c’est-à-dire la révélation du Aloufo chel olam, du Maître du monde.3

 

Lorsque D.ieu se révélera dans le monde, l’exil lui-même se métamorphosera en Délivrance !

 

 

NOTES

1.

Il est utile de préciser que de nombreux travers de notre monde n’existaient pas lors de sa création, mais apparurent après le péché de l’Arbre de la Connaissance. Lors de l’ère messianique, le monde retrouvera son état originel, pour ensuite s’élever encore plus haut. Voir longuement Avodat Hakodech vol. 2, chap. 38.

2.

Isaïe 40,5.

3.

Discours du Chabbat A’harei-Kedochim

 

Commentaires

Commentaires