WHATSAPP POUR ENVOI DE PHOTOS UNIQUEMENT : 00972 587 358 770 [email protected]

 Dans une lettre urgente aux responsables du gouvernement suédois, le grand rabbin de Russie, Rav Berel Lazar, a exprimé sa «grave préoccupation» pour le bien-être des émissaires Habad suédois, du Rav Alexandre Namdar et son épouse Leah et de leur famille.

 

Lubavitch.com

 

Le Rav Berel Lazar a écrit cette lettre à l’ambassadeur de Suède en Russie après avoir appris que les Namdars, qui ont élevé leur famille de onze enfants à Göteborg, ont été condamnés à une amende de 73 000 € pour avoir fait scolariser leurs enfants à la maison. Les Namdars desservent la communauté juive de Göteborg depuis 27 ans.

«La Suède était, jusqu’à récemment, connue comme une société libérale et démocratique qui respecte l’individualité et la liberté de religion», a écrit Lazar. Il a évoqué la loi suédoise qui autorise l’école à la maison dans des circonstances spéciales. «Il est donc alarmant que la cour d’appel n’ait pas du tout pris en compte leurs préoccupations religieuses et la sécurité.» Il a cité l’attaque d’une synagogue locale par de jeunes musulmans en décembre dernier.

Dernier développement d’une saga qui se déroule depuis des années, les Namdars ont été poursuivis sans relâche par le gouvernement local pour l’éducation juive qu’ils ont fournie à leurs enfants. Pour des raisons religieuses et de sécurité, ils ont choisi de scolariser leurs enfants à la maison. Le Rav Namdar n’excluait pas l’antisémitisme, déclarant à lubavitch.com que « cette amende absurde a montré que la Suède est un endroit très inhospitalier ».

Tant qu’il y a des Juifs à Göteborg qui dépendent de leurs services, ils prévoient de rester, engagés dans leur vie en tant qu’émissaires du Rabbi. Leurs enfants parlent quatre langues et bénéficient des avantages d’une excellente éducation. « Nous sommes passionnés par l’éducation et nos enfants bénéficient d’un programme complet d’études standard, en plus d’une riche éducation juive. Ce programme ne leur est pas offert dans les écoles de la ville, où ils courraient un risque réel de l’environnement hostile au peuple juif, en particulier à ceux qui sont facilement identifiables « .

Les Namdars ont perdu leur cause devant les tribunaux d’instance inférieure et intermédiaire, où ils ont demandé l’annulation de la lourde amende, soit l’équivalent de 84 000 $. Ils attendent maintenant une décision de la Cour suprême. « Ce qui est en jeu, dit Leah Namdar, est de savoir si la Suède autorisera la liberté de religion et assurera la protection de ses citoyens « .

Le Rav Yehuda Krinsky , au siège international de Chabad-Lubavitch à New York, a déclaré: «Nous prenons cette affaire très au sérieux. Nous examinons nos options. « 

 

Rav Alexandre Namdar et son épouse Leah 

 


Lettre du grand rabbin de Russie, Rav Berel Lazar, aux autorités suédoises

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP