WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

New York – Le Rav Avraham Tzvi Landa, le dernier élève de la Yechiva Loubavitch à avoir survécu à l’Holocauste en se réfugiant à Shanghai est décédé.

Le Rav Avraham Tzvi Landa est mort dans son sommeil le 15 février à l’âge de 100 ans.

Le consul japonais Chiune Sugihara lui octroya un visa en 1940 et passa le reste de la Seconde Guerre mondiale à Kobe, puis à Shanghai. Il était le dernier du groupe d’étudiants polonais de la yeshiva Loubavitch à s’échapper des nazis.

Le Rav Avraham Tzvi Landa avait écrit au Rabbi Yossef Itshak Schneersohn, le Rabbi précédent de Loubavitch, pour lui demander des conseils sur la façon de sortir de Vilna, en Pologne, où il se trouvait dans la Yechiva Habad. Il  recevait une réponse lui « assurant que Dieu lui accorderait et des jours et des années lumineuses, dans la tente de la Torah ».

 

Avec l’invasion de la Pologne par l’Allemagne en 1939 (5699), la tranquillité fut à nouveau brisée. La Yechiva Loubavitch a de nouveau été dispersée. Certains étudiants ont réussi à s’échapper via Riga; d’autres se sont échappés à Vilna. 

Le Rabbi précédent, qui s’est lui-même échappé à Riga, a travaillé sans relâche pour aider les étudiants dispersés, cherchant à obtenir des visas permettant leur évasion. 

Transporter les étudiants via l’Atlantique aux États-Unis n’était pas possible à cette époque. Au lieu de cela, l’itinéraire qui a été décidé a été via le Japon jusqu’à Shanghai, puis de là vers les États Unis. Beaucoup finirent par arriver à Shanghai et y passèrent le reste de la guerre. 

La Yechiva Loubavitch a continué à fonctionner de son mieux et a même mis en place une presse à imprimer publiant de nombreux textes clés, notamment une Tanya et une sélection de discours hassidiques de Rabbi Shalom DovBer, le Rabbi Rachab. 

Après la guerre, de nombreux étudiants de la Yechiva de Shanghai ont joué un rôle de premier plan dans la création des communautés et des institutions Habad à travers le monde. 

 

AdTech Ad

Les parents de Landau et tous ses frères sauf un ont été tués dans l’Holocauste.

Il a reçu un visa pour les États-Unis et est arrivé à New York en 1946.

Il a enseigné pendant des décennies avant de travailler pour le US Postal Service. Après sa retraite, il a enseigné dans des synagogues et des yeshivas à Borough Park, à Brooklyn.

Il laisse dans le deuil ses quatre enfants et de nombreux petits-enfants et arrière-petits-enfants.

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP