WHATSAPP : 00972 587 358 770 hassidout.org@gmail.com

 

L’attaque dont il est fait état – qui a coûté la vie à plusieurs soldats et endommagé des bâtiments et du matériel – a eu lieu quelques heures seulement après qu’un Boeing 747 appartenant à une compagnie aérienne iranienne utilisée par les Gardiens de la révolution pour faire passer des armes  ait atterri dans la base aérienne qui a été touchée.

Ynet

La défense aérienne syrienne aurait intercepté dimanche l’attaque israélienne contre la base aérienne T-4 dans la province de Homs, a rapporté la télévision d’Etat, citant une source militaire syrienne.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme basé en Grande-Bretagne, observateur de la guerre de l’opposition, a déclaré qu’au moins cinq personnes avaient été tuées – dont trois soldats syriens – et deux autres blessées, et qu’un entrepôt de munitions avait été touché, en plus des dommages causés aux bâtiments.

Le raid nocturne présumé intervient un jour après que 10 personnes – dont trois soldats syriens et sept ressortissants étrangers – aient été tuées lors d’une attaque israélienne sur les positions de l’armée syrienne dans le sud du pays.

Les deux attaques ont eu lieu quelques heures à peine après qu’un Boeing 747 appartenant à la compagnie aérienne iranienne Fars Air Qeshm – utilisé par les Gardiens de la révolution pour faire passer des armes en contrebande aux alliés de Téhéran – a atterri à la base aérienne T-4. L’avion a effectué un vol direct de la capitale iranienne à Beyrouth pour la première fois en novembre dernier.

 

La route de Boeing 747 appartenant à la compagnie aérienne iranienne Fars Air Qeshm

L’avion Fars Air Qeshm EP-FAB a atterri à Homs samedi matin à 8h45 et a décollé pour Téhéran trois heures plus tard. Dans le passé, Israël avait déjà attaqué dans le pays à la suite de rapports faisant état du chargement de marchandises par le Jumbo, âgé de 27 ans.

Un porte-parole de l’armée israélienne a confirmé samedi, qu’Israël visait plusieurs positions militaires en Syrie. Il a ajouté que les cibles comprennent deux batteries d’artillerie, plusieurs postes d’observation et de renseignement et une unité de défense aérienne SA2.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche matin, qu’il « avait donné pour instruction à l’armée israélienne de prendre des mesures énergiques » en réponse à un tir de roquette visant la seule station de ski d’Israël sur le mont Hermon samedi soir.

« Nous ne sommes pas disposés à tolérer les tirs de roquettes sur notre territoire et nous répondrons avec une grande force à toute agression contre nous », a déclaré le Premier ministre. « Cela a toujours été ma politique et c’est ce que nous continuerons de faire pour la sécurité d’Israël. »

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP