WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

* Le Rav Raphaël Tenenhuys, Chalia’h du Rabbi en Floride, demanda une bénédiction pour un dîner qu’il organisait. Le Rabbi lui tendit un second dollar et dit :
«On aura de bonnes nouvelles».

Le Rav Tenenhuys présenta un donateur finançant la construction d’un édifice à la mémoire de la Rabbanit. Celui-ci en tendit le plan au Rabbi, qui lui demanda :
«Est-ce pour moi ?» Puis, lui donnant un dollar :
«Je vous remercie pour ce cadeau. Il est essentiel que vous diffusiez le Judaïsme et la ‘Hassidout».

* Quelqu’un transmit au Rabbi plusieurs éditions nouvelles du Tanya. Le Rabbi lui tendit un second dollar et dit :
«Pour un Tanya, il convient de payer». Puis un troisième :
«Pour un livre, il convient de payer. Ceux-ci vous accompagnent-ils ?» Il tendit ensuite un dollar à chacun des accompagnateurs.

* Le Rabbi tendit un second dollar au Rav Moché Bogomilsky, directeur de la Yéchiva Loubavitch d’Ocean Parkway, qui était accompagné de plusieurs classes de cette institution. Il lui dit :
«Pour toute l’école». Il tendit un second dollar à un professeur et dit :
«Pour les Sidourim (dans lesquels ils apprennent à lire)». Il tendit un second dollar à un autre professeur et dit :
«Pour tout cette classe».

* Le Rav Yona Avtsen, directeur des Sihot en Anglais, transmit au Rabbi, un recueil des Sihot de 5749, traduites en anglais. Le Rabbi lui tendit un second dollar et dit :
«Vous donnerez de bonnes nouvelles. Vous aurez une grande réussite ».

* Le Rav Avraham Stolin transmit au Rabbi, un livre commentant la venue du Machia’h. Le Rabbi lui tendit un second dollar et dit :
«Vous donnerez de bonnes nouvelles et connaîtrez une grande réussite». Puis, un troisième :
«Vous donnerez de bonnes nouvelles».
«Je souhaite recevoir la bénédiction du Rabbi pour un membre de ma famille qui vient d’avoir un enfant». Le Rabbi lui tendit un autre dollar et ajouta :
«Il l’éduquera pour la Torah, le dais nuptial et les bonnes actions».

* Quelqu’un demanda au Rabbi une bénédiction pour avoir d’autres enfants. Le Rabbi lui tendit un dollar, ainsi qu’à son épouse et dit:
«Ce sera en un bon moment, très prochainement. Il n’y a pas lieu de retarder».

* Le Rav Dov Levanoni, qui avait réalisé une maquette du Beth Hamikdach selon l’avis du Rambam, transmit au Rabbi, un album de photos de cette maquette dont il expliqua différents points. Le Rabbi lui dit :
«Bénédiction et réussite, une grande réussite». 
«Je demande la bénédiction du Rabbi pour terminer ce livre en bonne santé et joyeusement».
«Amen. Où est la pente, celle qui conduit vers l’Autel?» Le Rav Levanoni la désigna du doigt. Le Rabbi la regarda et dit :
«Ne doit-elle pas être beaucoup plus grande?» Le Rav Levanoni fournit quelques explications et le Rabbi lui répondit :
«Vous avez sans doute dû mesurer. Ce sera en un bon moment. Vous connaîtrez une grande réussite, de manière fructueuse. Très rapidement, nous nous rencontrerons dans le troisième Temple. Bénédiction et réussite». Le Rabbi tendit un second dollar au Rav Yehouda Keller, qui l’accompagnait et dit :
«Bénédiction et réussite». Il tendit un second dollar à l’épouse du Rav Levanoni et dit :
«Pour votre mari». Celle-ci demanda une bénédiction. Le Rabbi lui répondit :
«Très prochainement, nous nous rencontrerons dans le troisième Temple. Vous demanderez alors à votre mari si tout y est exact». Leur fils transmit au Rabbi un livre qu’il avait rédigé. Le Rabbi répondit :
«Bénédiction et réussite. Ce sera en un bon moment. Vous donnerez de bonnes nouvelles». Enfin, le Rabbi tendit un second dollar au Rav Yossef Itshak Keller et lui dit :
«Pour le Temple».

* Yohaï Pelleg, propriétaire de la salle dans laquelle doit être organisé un dîner au profit des institutions ‘Habad de Kyriat Malahi reçut un second dollar. Le Rabbi lui dit :
«Vous recevrez de bonnes nouvelles et connaîtrez une grande réussite ». Puis un troisième :
«Pour que votre salle connaisse la réussite. Des occasions joyeuses y seront célébrées. Vous donnerez de bonnes nouvelles». Le Rabbi dit ensuite à son épouse :
«Bénédiction et réussite». Il lui tendit un second dollar et ajouta :
«Vous connaîtrez une grande réussite dans cette salle, avec votre mari».

* Le Rabbi dit à Acher Yahloman, donateur de ‘Habad en Terre Sainte :
«Bénédiction et réussite. Vous donnerez de bonnes nouvelles pour toutes les sources de la ‘Hassidout. Vous connaîtrez une grande réussite».

* Un peintre, originaire de Russie, indiqua qu’il réalisait un tableau du Rabbi, à l’occasion de ses quatre vingt dix ans. Le Rabbi lui dit :
«Bénédiction et réussite. Je vous remercie pour ce cadeau». Puis un second dollar :
«Pour toute la famille».

* Quelqu’un indiqua au Rabbi qu’il avait besoin d’une bénédiction de complète guérison. Le Rabbi lui répondit :
«Ce sera en un bon moment. Vous donnerez de bonnes nouvelles. Vous vivrez de longues années, en bonne santé».

* Le Rabbi tendit un second dollar à une délégation des «Bonds» pour Israël et leur dit :
«Vous donnerez de bonnes nouvelles».

* Une jeune fille demanda au Rabbi, une bénédiction pour se marier. Le Rabbi lui tendit un second dollar et dit :
«Vous donnerez ceci à la Tsedaka, le jour que vous deviendrez Kalla».

* Une femme dit au Rabbi :
«Je suis la petite-fille de Avraham Elderman, qui est venu en aide au précédent Rabbi. Vous souvenez-vous de lui?»
«Oui. Il habitait à Newark».

* Le Rabbi dit au Rav Mordehaï Nahmowsky, directeur du département pour la pureté familiale de Holon :
«Bénédiction et réussite ». Il lui tendit un second dollar et ajouta :
«Vous connaîtrez une réussite particulière auprès des nouveaux immigrants. Vous donnerez de bonnes nouvelles».
«Je demande la bénédiction du Rabbi à l’occasion de l’élection du Grand Rabbin de Holon».
«Vous donnerez de bonnes nouvelles». Le Rabbi lui ajouta un autre dollar et dit :
«Une grande réussite et de bonnes nouvelles».

* Quelqu’un demanda une bénédiction pour «Yossef Itshak». Le Rabbi précisa :
«Le fils de Raïsel? Il vivra longtemps avec sa richesse».

* Quelqu’un indiqua au Rabbi qu’il construisait une maison en Erets Israël. Le Rabbi lui répondit :
«Construire une maison en Erets Israël est particulièrement important. La Guemara en particulier, fait l’éloge de celui qui prend pareille initiative».
«Je demande la bénédiction du Rabbi à ce propos».
«Vous avez d’ores et déjà la bénédiction de D.ieu».

* On transmit au Rabbi une représentation des affiches diffusées en Erets Israël, portant le slogan «préparez-vous à la venue du Machiah». Le Rabbi dit :
«Est-ce pour moi ? Voici un dollar pour cette image».

* Le Rabbi tendit un second dollar à un donateur du ‘Heder Loubavitch de Chicago et lui dit :
«Votre réussite dépassera ce qu’elle a été jusqu’à maintenant».

* Le Rav Dov Rabinovitch, de la municipalité de Yerouchalaïm indiqua au Rabbi qu’il rentrait en Terre Sainte. Le Rabbi lui dit :
«Bénédiction et réussite». Il lui tendit un autre dollar et dit :
«Voici pour vous». Puis un troisième :
«Pour le donner à la Tsedaka, à Yerouchalaïm».
«Je demande la bénédiction du Rabbi pour les élus de la Municipalité de Yerouchalaïm et pour qu’ils mènent à bien la tâche difficile qui leur est confiée». Le Rabbi lui tendit un autre dollar et dit :
«D.ieu n’exige qu’en fonction des forces qu’Il accorde. Chacun possède assurément la force pour cela».
«Je demande la bénédiction du Rabbi pour réussir à construire le Talmud Torah ‘Habad de Yerouchalaïm et le Beth Hanna».
«Il semble que d’autre projets soient en préparation et non uniquement ces deux-là».
«En effet».

* Le Rav Groner présenta ensuite au Rabbi le Rav Shmelké Halpert, député d’Agoudat Israël à la Knesset. Celui-ci expliqua :
«Lors des dernières élections, ‘Habad nous a beaucoup aidés et la réussite a été considérable. Grâce à cela, de nombreux acquis ont été obtenus pour le Judaïsme, le Chabbat, le renforcement de la foi et des institutions de Torah. Mais, tout cela n’est pas définitif et l’aide de D.ieu est nécessaire pour maintenir les acquis».
«Vous savez sans doute que se contenter de ce que l’on possède est une qualité. Néanmoins, cela ne s’applique pas au domaine de la crainte de D.ieu. Pour un parti religieux, se contenter des acquis est un des pires défauts. On peut par la suite, sommeiller à cause de cela. D.ieu vous conférera donc la réussite et vous désirerez deux cents pièces. Lorsque vous les aurez, vous en souhaiterez encore cent de plus, double pour la sagesse». Le Rabbi lui tendit un autre dollar et ajouta :
«Vous donnerez de bonnes nouvelles. Une grande réussite».
«Nous avons besoin d’une bénédiction pour réussir les prochaines élections».
«Vous avez de nombreux problèmes à résoudre avant celles-ci».
«Il y a trois mois pour cela».
«Vous aurez plus de temps que cela. En tout état de cause, jusqu’aux élections, il faut faire le choix de «Moché Son serviteur». Vous devez élire la Torah de Moché, les Mitsvot de Moché. Vous vous épargnerez ainsi beaucoup de tracas et D.ieu réalisera Lui-même la diffusion du Judaïsme, au delà de ce qu’ont pu faire les Juifs». Le Rabbi lui tendit un autre dollar et ajouta :
«Vous aurez bénédiction et réussite».
«Je demande une bénédiction pour le mariage de ma fille».
«Vous donnerez ce dollar à la Tsedaka pour elle. Elle-même donne sans doute de la Tsedaka avant d’allumer les bougies. Ainsi, le veut notre coutume. Sans en faire le voeu, c’est là une pratique positive, que les petites filles peuvent adopter dès l’âge de trois ans. En tout état de cause, elle est déjà Bat Mitsva et pense maintenant à se marier. Elle donnera ce dollar avant d’allumer les bougies. Elle aura de longues années en bonne santé et, prochainement, se mariera de la manière la plus positive».

* Quelqu’un demanda a Rabbi une bénédiction pour avoir des enfants. Le Rabbi lui tendit un second dollar et répondit :
«Ce sera très prochainement. Vous donnerez ceci à la Tsedaka pour votre femme et aurez de bonnes nouvelles».
«Je demande également une bénédiction pour mon frère».
«Quel est sont nom?»  Il le donna, le Rabbi lui tendit un autre dollar et ajouta :
«Vous le donnerez à la Tsedaka pour lui. Il aura de longues années, en bonne santé».

* Quelqu’un demanda au Rabbi une bénédiction pour connaître la joie. Le Rabbi lui tendit un second dollar et dit :
«Amen, vous donnerez de bonnes nouvelles. Il convient, en effet, de multiplier la joie».

* Le Rabbi tendit un second dollar au Rav David Raskin et lui dit :
«Pour tout Tseïré Agoudat ‘Habad». Celui-ci présenta au Rabbi plusieurs médecins qui devaient être les invités d’honneur du Melavé Malka de Tseïré Agoudat ‘Habad, prévu à l’issue du Chabbat Pekoudeï. Le Rabbi leur tendit un second dollar et dit :
«Pour tous vos patients. Vous donnerez de bonnes nouvelles». Il tendit ensuite un dollar à l’épouse d’un des médecins et lui dit :
« Pour l’aide que vous apportez à votre mari».

* Le Rav Avraham Hecht, qui devait parler à ce Melavé Malka, demanda au Rabbi une bénédiction pour son discours. Le Rabbi lui tendit un second dollar et dit :
«Très prochainement, vous donnerez de bonnes nouvelles et vous élèverez d’une étape vers l’autre». Le Rabbi tendit ensuite un dollar à son petit-fils, élève de la Yechiva de Morristown, et lui dit :
«Tu donneras ceci à la Tsedaka, à Morristown. Tu seras un ‘Hassid, craignant D.ieu». Puis, se retournant vers son grand-père :
«Nous avons dit que les élèves de la Yechiva doivent rédiger leurs propres commentaires, puis les faire imprimer dans les fascicules. Il le fera, de façon positive et vous donnerez de bonnes nouvelles».

* Une femme indiqua au Rabbi qu’elle s’appelait Marie et sollicita un nom juif. Le Rabbi lui répondit :
«Vous vous appellerez Miryam».

* Un journaliste du New York Post demanda au Rabbi s’il avait un message à transmettre au monde entier. Le Rabbi répondit :
«Vous devez écrire que le Machia’h arrive, très prochainement».

* Sam Domb dit :
«Chalom, Rabbi. Comment allez-vous» ?
«Tout va bien».
«Vous avez donné une bénédiction à un membre de ma famille qui doit subir une opération, car il souffre du coeur. Or, un médecin préconise l’opération et un autre, un traitement médicamenteux. Cette personne aimerait savoir que faire et sollicite la bénédiction du Rabbi».
«Elle aura bénédiction et réussite. Vous interrogerez un Rav à ce propos, auquel vous apporterez tous les détails, les informations et les décisions des médecins. Alors, le Rav saura prendre une décision et ce sera celle qui convient le mieux. D.ieu vous bénira et vous permettra de faire le meilleur choix. Toute votre famille aura une vie en bonne santé ».
«Il s’agit, en l’occurrence, de mon fils et de son épouse. Tout dépend de la bénédiction du Rabbi».
«Il s’agit de la bénédiction de D.ieu. Vous aurez des années en bonne santé et dans la joie».
«Je veux maintenant demander une bénédiction pour le peuple juif. Je voudrais que l’aide que j’apporte à ‘Habad soit positive. Je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour aider le comité de développement pour l’éducation juive. Une bénédiction est nécessaire à ce propos».
«Que D.ieu vous bénisse et qu’Il vous conserve en bonne santé au sein de tout le peuple juif. Vous connaîtrez une grande réussite».

* Le Rav Mendel Raskin, Chaliah à Montréal, vint voir le Rabbi, accompagné d’une cinquantaine d’enfants de cette ville. Le Rabbi lui tendit un second dollar et dit :
«Vous donnerez de bonnes nouvelles. Voici pour toute cette classe». Il tendit un second dollar à son épouse et dit :
«Vous le donnerez à la Tsedaka, à Montréal».

* Le Rav Hillel Pewzner transmit au Rabbi la clé de la «Cité de l’éducation Sinaï» et expliqua :
«La Cité appartient désormais au Rabbi Chlita».
«Vous donnerez de bonnes nouvelles».
«Je demande une bénédiction de réussite pour la Chehita, à Paris».
«Vous donnerez de bonnes nouvelles et connaîtrez la réussite». Le Rav Pewzner présenta au Rabbi, l’un de ses donateurs. Le Rabbi lui dit :
«Il ne faut pas le convaincre que ce qu’il a d’ores et déjà donné est suffisant». Se tournant vers le donateur, il dit en français :
«D.ieu vous aidera et vous donnerez beaucoup plus. Vous transmettrez de bonnes nouvelles et vous élèverez d’une étape vers l’autre. Bénédiction et réussite. Vous donnerez de bonnes nouvelles».

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP