Galerie Al Haagam’ Derech Hapark 10 Raanana
Yaakov Abergel-Peintre

On compte sur votre présence lundi 2 décembre à partir de19:00 vernissage suivi d’une hitvaadout 

La peinture de Yaakov Abergel nait peut-être en même temps que lui, puisque dés petit, il admire les couleurs du ciel et prendra les pinceaux très tôt. Plusieurs périodes, et styles vont se succéder au rythme de son évolution personnelle.

J’ai entendu récemment :  » Un artiste peind, écrit, compose parcequ’il a quelque chose à dire.. « 
C’est vrai… Yaakov du nom de son grand-père paternel, peind à tout âge.
Aujourd’hui, un livre naît, pour donner à nos yeux autre chose, un autre regard sur le monde.
Le sien, les siens.
C’est avec une émotion profonde que j’ai l’honneur d’exprimer « mon regard », en toute humilité.
Yaakov est un artiste. Peut-être n’aime-t-il pas ce titre..Rajouttons artiste juif ou juif artiste…
Mais il appartient sûrement aux autres de donner cette appellation.
Il est cultivé en matière d’art et connait « presque » tous les peintres.
Il donne une peinture  » vraie », réaliste, en quête permanente de la « vérité vraie »

Son étude de la hassidout qui représente  » la signification profonde de La Torah » s’exprime toujours plus dans ses toiles, en Israël (où il vit depuis 20 ans) et montre à quel point le corps et l’âme dont liés. Il refuse parfaitement le « superficiel » en quoique ce soit.
Dans ces tableaux, on distingue plusieurs directions :
Les paysages, correspondant au monde…
Les portraits, évoquant l’homme , l’être..
La sainteté, révélant D.ieu.
Les esquisses aussi participent à la vie car  » chaque instant est important » nous dit-il, et « doit être vécu comme une éternité ».
Chaque tableau est une reconnaissance au créateur et un souci de le louer toujours plus. La beauté, synonyme de « vérité » dans le langage hassidique, est toujours présente et recherchée. Il s’agit du corps non pas plastique, physique seulement :

Le Rabbi de lubavitch a dit : – « le peintre montre ce que les autres ne voient pas »
C’est celà, la peinture de Yaakov Abergel.
Il révèle (enfin) ce que l’on attend : Le Mashiah .
Le corps nourri par l’âme, le tableau nourri par la spiritualité, dans une simplicité parfaite, accessible à tous parceque vraie.
Je vous laisse admirer….

Joëlle Malki

 

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG