WHATSAPP : 00972 587 358 770 hassido[email protected]

Le Premier ministre israélien a déclaré qu'aucune colonie israélienne ne serait sous souveraineté palestinienne et qu'il "ne fera pas la distinction entre blocs de colonies et colonies isolées"

 Ynetnews 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'est engagé samedi soir à annexer les Yechouvim de Cisjordanie s'il était réélu, un changement de politique spectaculaire visant apparemment à rallier sa base nationaliste dans la dernière ligne droite de la course serrée.

Netanyahu a promu l'expansion des colonies juives dans ses quatre mandats en tant que Premier ministre, mais jusqu'à présent, il s'est abstenu de présenter une vision détaillée de la Cisjordanie, considérée par les Palestiniens comme le cœur d'un futur État.

Une annexion par Israël de larges parties de la Cisjordanie devrait faire oublier l'espoir d'un accord israélo-palestinien sur les conditions d'un État palestinien sur les terres reconquis par Israël en 1967.

Une solution dite à deux États a longtemps été l'option privilégiée par la plupart des membres de la communauté internationale. Cependant, la médiation américaine intermittente entre Israéliens et Palestiniens s'est échouée après que le président Donald Trump ait reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël au début de son mandat. Les Palestiniens, qui veulent Jérusalem-Est annexée par Israël comme capitale, ont suspendu leurs contacts avec les États-Unis.

Plus récemment, Trump a reconnu la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, un plateau qu’Israël avait capturé en 1967 en Syrie. Ce geste était perçu comme un cadeau politique par Trump à Netanyahu, défié par l’ancien chef militaire Benny Gantz.

Le département d'Etat américain a refusé de commenter la déclaration de Netanyahu.

Les sondages indiquent une course serrée, bien que le parti du Likoud de Netanyahu devrait avoir une meilleure chance que le groupe bleu et blanc de Gantz de former une coalition au pouvoir. Les sondages prévoient plus de 60 sièges sur 120 au Parlement pour le Likoud et les plus petits partis juifs de droite et ultra-orthodoxes.

Samedi soir, Netanyahu a accordé une interview à la chaîne israélienne Channel 12, en tête du journal télévisé aux heures de grande écoute. Netanyahu a décrit les changements apportés par la politique américaine à Jérusalem et sur les hauteurs du Golan, affirmant qu'il avait réussi à persuader Trump de prendre ces mesures.

Netanyahu a promis de ne pas démanteler une seule colonie juive et qu'Israël conserverait le contrôle du territoire situé à l'ouest du Jourdain - la Cisjordanie. Plus de 600 000 Israéliens vivent maintenant sur des terres conquises par la guerre, dont les deux tiers en Cisjordanie.

L'intervieweur a demandé pourquoi il n'avait pas annexé certaines des plus grandes colonies durant son mandat actuel. "La question que vous posez est une question intéressante, à savoir si nous allons passer à la prochaine étape et la réponse est oui", a-t-il déclaré, ajoutant que le prochain mandat serait fatidique. "Nous allons passer à la prochaine étape, l'imposition de la souveraineté israélienne".

"J'imposerai la souveraineté, mais je ne ferai pas de distinction entre les blocs de colonies et les colonies isolées", a-t-il déclaré. "De mon point de vue, tout point de règlement est israélien et nous avons la responsabilité, en tant que gouvernement israélien. Je ne déracinerai personne et je ne transférerai pas la souveraineté aux Palestiniens".

 

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP