WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

Le journaliste Boaz Golan de "Hadachot 0404" a voyagé en Thaïlande avec son épouse. Il a rencontré les Chlou'him du Rabbi et raconte ici avec émotion son voyage.

 Imaginez des centaines de personnes chantant ensemble avec enthousiasme, assis dans une grande salle en train de préparer Kiddouch le vendredi soir et le repas.

Il y a environ une semaine, je suis arrivé en Thaïlande pour quelques jours de vacances. Avant cela, je vérifiais où se trouvait de la nourriture casher et où je pourrais obtenir "un peu d’Israël" à l’étranger, car être à l’étranger sans Israéliens (drôle, hein?) ce n'est pas être à l’étranger.

J'ai contacté Mendy Nabol, du Beth Habad de Thaïlande, et représentant du Beth Habad Thailand en Israël. J'ai expliqué que je venais au début de mes vacances à Koh Samui jeudi soir. C'était suffisant et il n'y avait plus rien à faire. À l'hôtel, avant même que je voie la chambre, des colis de nourriture du Beth Habad m'attendaient (pains, salades, schnitzel, purée de pommes de terre, boissons, etc.).

 

Vendredi, le Beth Habad à Koh Samui a organisé deux repas et un Chabbat spécial. Premier repas à 19h00 et deuxième repas à 21h00. Ma femme et moi nous sommes dirigé vers le Beth Habad à environ deux kilomètres de là pour le second repas et, sur la route,  nous avons rencontré de nombreux Israéliens, certains se rendaient au Beth Habad, et d’autres revenaient du premier repas. Certains portaient la kippa, d'autres avec une queue de cheval, beaucoup d'hébreu dans la rue et une atmosphère israélienne.

Au Beth Habad, les tables étaient magnifiquement aménagées. Au total, 800 personnes ont apprécié l'atmosphère incroyable. Cela a commencé avec la chanson "Shalom Alei'hem", puis le Kiddouch, les Zmirot Chabbat et un repas savoureux (l'objectif de Habad est que davantage de Juifs mangent de la nourriture casher). 

Des Israéliens de Raanana, de Rosh Ha'ayin, de Givat Shmuel, de Haifa, de Jérusalem et même un couple juif du Canada, qui prévoyait d'immigrer en Israël. Tout le monde a chanté, pratiquant ou non. Tout le monde maîtrisait bien les chants de Chabbat. C'était vraiment une expérience formidable.

 

Le Rav Mendy Goldschmidt,  Mendy Weber, l’assistant du rabbin et Levi Greenwald, ont dirigé les deux repas vendredi et samedi, ainsi que le Oneg Chabbat, qui s’est tenu après le dîner de vendredi soir avec un amour et une connexion extraordinaires qui nous ont émus aux larmes.

Combien d'amour les émissaires de ont prodigué, quelle connexion merveilleuse et une étreinte amoureuse entre juifs. Il ne fait aucun doute que l’un des moments les plus marquants de ce voyage en Thaïlande a été ce passage au Beth habad vendredi et samedi.

Cela ne s'est pas arrêté là. Habad était la toile de fond de tout notre voyage. À Bangkok, nous logions dans un magnifique hôtel juste en face du Beth Habad de  Kao San. Pendant nos deux jours à Bangkok, nous avons mangé dans le restaurant casher du Beth Habad et rencontré le Rav Néhémia Wilhelm.

 

Le Rav Néhémia Wilhelm et Boaz Golan à Bangkok

 

Ces jours-ci, quand une poignée de sionistes de gauche, avec l'aide des organisations du New Israel Fund, essaient de nuire à l'organisation Habad, il est important de mentionner la formidable activité de cette magnifique organisation. Les émissaires merveilleux qui prennent soin de tous nos besoins et prennent soin de chaque Juif.

Les émissaires du Rabbi sont ceux qui ont réussi a réunir laïcs et religieux, membres de différentes communautés, à des repas communs, qui nous ont rappelé le peuple spécial que nous sommes.

Enfin, permettez - moi de vous donner un autre acronyme remarquable de Habad : "Haim Be'hol Darke'ha", "la vie dans tous tes chemins". Presque partout dans le monde, vous pouvez vous faire aider par ces merveilleux anges, les émissaires du Rabbi, qui ajouteront de la joie et de la vie à votre voyage. 

Merci Habad!

 

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP